mon share journal
fêtes des écoles
à gagner : 6.000 Mascottes Volvic et 6.000 incollables®
mardi 25 avril
Pour donner vie à la fête de l'école auxquels nos enfants tiennent tant, les membres du Comité d'Organisation travaillent très dur pendant des mois. Donnez-leur un coup de main en leur faisant gagner des supers lots. Sublimez ce grand moment, les plus belles fêtes de l'école sont inoubliables. À GAGNER : 25 LOTS x "240 BOUTEILLES MASCOTTES VOLVIC ET 240 ÉVENTAILS DES INCOLLABLES®" Tirage au sort le 26 mai pour les fêtes d'écoles prévues en juin ! POUR JOUER ET TENTER DE FAIRE GAGNER VOTRE FÊTE D'ÉCOLE, RÉPONDEZ CI-DESSOUS À LA QUESTION : Combien de verres d'eau votre enfant devrait-il boire aujourd'hui ? COMMENT MULTIPLIER LES CHANCES POUR VOTRE FÊTE D'ÉCOLE ? Dites aux parents de votre école de participer. Plus vous êtes de parents de votre école à jouer, plus vous avez de chances de retrouver ces lots à votre fête ! LES BIENFAITS DE L'EAU Dès le plus jeune âge, il est important de donner aux enfants de bonnes habitudes alimentaires : boire de l'eau en fait partie. Mais boire de l’eau n’est pas toujours très attractif pour un enfant. Il ne faut donc pas hésiter à rendre l’hydratation plus ludique pour mieux faire accepter l’eau : la présenter dans un joli verre décoré, toujours rempli et à portée de main ; mettre une paille ; donner des petites bouteilles avec un bouchon sport ou une jolie petite bouteille mascotte… Bref tous les moyens sont bons pour leur faire boire de l’eau ! Et bien entendu, il ne faut pas oublier l’importance du mimétisme : le rôle des adultes, c’est aussi de montrer l’exemple en buvant régulièrement de l’eau. Allez hop un verre d'eau ! Jeu gratuit sans obligation d’achat, ouvert uniquement en France métropolitaine et accessible sur www.mashareecole.com. Les participants seront tirés au sort, le lot gagné sera expédié aux organisateurs de la fête de l'école bénéficiaire. Voir le règlement complet.
Facebook Twitter Google LinkedIn Pinterest
fêtes des écoles
à gagner : 4 paniers repas semaine Les Commis
mercredi 19 avril
Pour donner vie à la fête de l'école auxquels nos enfants tiennent tant, les membres du Comité d'Organisation travaillent très dur pendant des mois. Donnez-leur un coup de main en leur faisant gagner des lots et sublimez ce grand moment, les plus belles fêtes de l'école sont inoubliables. À GAGNER : 4 PANIERS REPAS SEMAINE POUR 4 "LES COMMIS" Votre panier de bons produits pour prendre plaisir à cuisiner de bons plats ! Tirages au sort les 30 avril et 1er juin COMMENT ÇA MARCHE ? - Choisissez 3 ou 4 délicieuses recettes - Recevez les meilleurs produits chez vous ou au bureau - Cuisinez en famille facilement et rapidement en vous amusant - Passez un bon moment autour de la table en famille ! POUR JOUER ET TENTER DE FAIRE GAGNER VOTRE FÊTE D'ÉCOLE, RÉPONDEZ CI-DESSOUS À LA QUESTION : Combien de fois par semaine arrivez-vous à prendre le temps de cuisiner ? COMMENT MULTIPLIER LES CHANCES POUR VOTRE FÊTE D'ÉCOLE ? Dites aux parents de votre école de participer. Plus vous êtes de parents de votre école à jouer, plus vous avez de chances de retrouver ces lots à votre fête ! MAIS QUI EST DERRIÈRE LES COMMIS ? Les Commis c'est l'histoire de Clément et Cyril, deux amis qui se sont rencontrés dans leur premier métier, celui de la finance et qui pendant leurs pauses parlait cuisine, cuisine et encore cuisine. Alors qu'autour d'eux, ils entendaient tout le temps des « Je n'ai pas le temps de faire à dîner ou je manque d'inspiration», ils ont changé de métier pour créer les Commis. Le chef Owen et sa brigade élaborent des recettes et sélectionnent les meilleurs produits auprès de producteurs passionnés. Les Commis vous livrent chaque semaine des ingrédients frais, de saison avec des pas à pas pour que vous n’ayez que la partie plaisir de la cuisine ! On aime l'esprit des Commis : éviter les courses, renouer avec l'inspiration grâce à leur créativité (chaque semaine 4 nouvelles recettes). Idéal pour passer plus de bon temps en cuisine en duo ou avec les enfants ! Les paniers sont disponibles pour 2 ou pour 4 en formule abonnement que vous gérez à la carte avec souplesse ! Livraison partout en France: découvrir Les Commis. Jeu gratuit sans obligation d’achat, ouvert uniquement en France métropolitaine et accessible sur www.mashareecole.com. Les participants seront tirés au sort, le lot gagné sera expédié aux organisateurs de la fête de l'école bénéficiaire. Voir le règlement.
Facebook Twitter Google LinkedIn Pinterest
fêtes des écoles
à gagner : 4 box "cupcakes de printemps" de ma yummy box
vendredi 07 avril
Pour donner vie à la fête de l'école auxquels nos enfants tiennent tant, les membres du Comité d'Organisation travaillent très dur pendant des mois. Donnez-leur un coup de main en leur faisant gagner des lots et sublimez ce grand moment, les plus belles fêtes de l'école sont inoubliables. À GAGNER : 4 BOX "CUPCAKES DE PRINTEMPS" MA YUMMY BOX Tirages au sort les 30 avril et 1er juin POUR JOUER ET TENTER DE FAIRE GAGNER VOTRE FÊTE D'ÉCOLE, RÉPONDEZ CI-DESSOUS À LA QUESTION : Quel est selon vous le premier bienfait de cuisiner avec les enfants ? COMMENT MULTIPLIER LES CHANCES POUR VOTRE FÊTE D'ÉCOLE ? Dites aux parents de votre école de participer. Plus vous êtes de parents de votre école à jouer, plus vous avez de chances de retrouver ces lots à votre fête ! MAIS QUI EST DERRIÈRE MA YUMMY BOX ? Sandrine et Sébastien, une famille pleine de gourmandise et d'enfants qui a eu l’idée d’envoyer des box culinaires pour partager des moments uniques en famille, contribuer à l'apprentissage du goût et l'éveil des 5 sens des enfants. Sandrine et Sébastien ne sont pas qu'adorables, ce sont de vrais chefs d'entreprise, des amoureux de cuisine et du travail bien fait qui aiment rigoler de tout sauf de la qualité de leur box et de leur service client +++. On aime l'esprit Ma Yummy box, simple, complet, gourmand avec à la clé tout plein de "c'est moi qui l'ai fait !" et de fierté dans les yeux de nos petits chefs. Les box sont disponibles à la carte et en abonnement : découvrir Ma Yummy Box. Jeu gratuit sans obligation d’achat, ouvert uniquement en France métropolitaine et accessible sur www.mashareecole.com. Les participants seront tirés au sort, le lot gagné sera expédié aux organisateurs de la fête de l'école bénéficiaire. Voir le règlement.
Facebook Twitter Google LinkedIn Pinterest
fêtes des écoles
à gagner : bons cadeaux sur la nouvelle collection blune
samedi 01 avril
Pour donner vie à la fête de l'école auxquels nos enfants tiennent tant, les membres du Comité d'Organisation travaillent très dur pendant des mois. Donnez-leur un coup de main en leur faisant gagner des lots et sublimez ce grand moment, les plus belles fêtes de l'école sont inoubliables. À GAGNER : 5 BONS CADEAUX DE 35€ BLUNE Tirages au sort les 30 avril et 30 mai POUR JOUER ET TENTER DE FAIRE GAGNER VOTRE FÊTE D'ÉCOLE, RÉPONDEZ CI-DESSOUS À LA QUESTION : Pourquoi les créatrices ont-elles choisies d'appeler leur marque BLUNE ? COMMENT MULTIPLIER LES CHANCES POUR VOTRE FÊTE D'ÉCOLE ? Dites aux parents de votre école de participer. Plus vous êtes de parents de votre école à jouer, plus vous avez de chances de retrouver ces lots à votre fête ! MAIS QUI EST DERRIÈRE BLUNE ? Il y a la brune, Laurence mais d’un autre côté il y a aussi la blonde, Eve. Cela donne Blune, une couleur encore inconnue dans la mode qui prendra sa teinte définitive avec l’arrivée de Julie, une autre brune. Ensemble, elles revisitent les vêtements des enfants (et des mamans) avec leur touche de légèreté, de poésie et d’humour. Le résultat est superbe : découvrir Blune. Jeu gratuit sans obligation d’achat, ouvert uniquement en France métropolitaine et accessible sur www.mashareecole.com. Les participants seront tirés au sort, le lot gagné sera expédié aux organisateurs de la fête de l'école bénéficiaire. Voir le règlement.
Facebook Twitter Google LinkedIn Pinterest
fêtes des écoles
à gagner : châteaux et nappes géantes à colorier
vendredi 31 mars
Pour réaliser la fête de l'école auxquels nos enfants tiennent tant, les membres du Comité d'Organisation travaillent très dur pendant des mois. Donnez-leur un coup de main en leur faisant gagner des lots et sublimez ce grand moment, les plus belles fêtes d'écoles sont inoubliables ! À GAGNER : 5 CHÂTEAUX ET 20 NAPPES GÉANTES BIC KIDS À COLORIER Tirages au sort les 30 avril et 30 mai POUR JOUER ET TENTER DE FAIRE GAGNER VOTRE FÊTE D'ÉCOLE, RÉPONDEZ CI-DESSOUS À LA QUESTION SUIVANTE: Quel est, dans le cas de votre enfant, le premier bienfait du coloriage (calme, attention, occupation, plaisir...) ? COMMENT MULTIPLIER LES CHANCES POUR VOTRE FÊTE D'ÉCOLE ? Dites aux parents de votre école de participer. Plus vous êtes de parents de votre école à jouer, plus vous avez de chances de retrouver ces lots à votre fête ! LES BIENFAITS DU COLORIAGE Le coloriage est une super activité pour le développement psychomoteur de l'enfant. Il permet de développer leur concentration et la précision de leur geste écrit. Et ça tombe bien car dès qu'il a un crayon en main, l'enfant adore colorier, gribouiller et dessiner. Il y a des coloriages pour tous les âges, pour toutes les occasions et toutes les fêtes... Avec des supports ludiques comme ces nappes et ces châteaux, on favorise encore plus le développement artistique, l'imaginaire et le partage ! Jeu gratuit sans obligation d’achat, ouvert uniquement en France métropolitaine et accessible sur www.mashareecole.com. Les participants seront tirés au sort, le lot gagné sera expédié aux organisateurs de la fête de l'école bénéficiaire. Voir le règlement.
Facebook Twitter Google LinkedIn Pinterest
ma share école
To-do list du share parent - avril
vendredi 31 mars
Ma vie de parent en avril. Encore une année scolaire qui a filé et vous n'avez pas eu le temps de vous impliquer assez à l'école ? Rassurez-vous vous pouvez encore largement vous rattraper ! Que j'ai la casquette de parent, parent relai, membre de l'Asso ou autre, je démarre le mois avec une collective attitude ! Allez c'est parti... ▢ Le 1er : c’est le poisson d’avril ! Vite j'attrape mes ciseaux et mon scotch et je m'équipe pour surprendre ma tribu. À la recherche de jolis poissons à imprimer chez soi, vous en trouverez ici sur le site de l'atelier Rosemood! ▢ Le 1er : c’est le début des vacances pour la Zone C (retour à l’école le 18 avril) ▢ Le 8 : c’est le début des vacances pour la Zone B (retour à l’école le 24 avril) ▢ Le 10 : Je boucle mon repérage pour mes achats de Pâques. ▢ Le 15 : c’est le début des vacances pour la Zone A (retour à l’école le 2 mai) ▢ Le 16 : je prépare mon jardin pour le retour des beaux jours. ▢ Le 17 : c’est férié et c’est le lundi de Pâques. Vous êtes déjà nombreux à avoir partagé les adresses des Chasses aux oeufs dans vos share Conciergeries. C'est sûr les enfants seront contents d'y retrouver des copains de l'école ! Pour certains c'est aussi le début de la saison des fêtes religieuses organisées par les écoles ou les paroisses. Entraidez-vous pour vos recherches de fleurs, beaux gâteaux, tenues vestimentaires, prestataires et cadeaux en partageant vos bons plans. ▢ Le 20 : contribution fête de l'école, je lis jusqu'au bout (collective attitude): : - Je suis un parent : 1 - je joue aux jeux-concours pour faire gagner des lots à la fête de mon école et je commence avec les châteaux et les nappes à colorier Bic Kids. 2 - Si je vois que l'Asso de mon école n'a pas encore activé sa page sur Ma Share Ecole je lui fais vite découvrir tous ses outils gratuits. 3 - Je jette un oeil ici et je ne verrai plus jamais la fête de l'école comme avant. - Je suis membre du Comité d’organisation : si besoin j'ai ma boite à idées Spécial Fêtes des écoles. ▢ Le 23 : c’est le premier tour des élections présidentielles. Je ne suis pas là ? Voici la démarche à suivre, pour me faire représenter. ▢ Le 27 : si je suis parent relai je commence à réfléchir à l'organisation du prochain café des parents (boite à idées Merci Maitres(ses) et Atsem en ligne mi-avril). ▢ Le 29 : je fais le tri dans mes affaires d’hiver. Je range, je donne, je jette ou je les propose aux parents de l’école dans ma Share conciergerie. ▢ Le 30 : j’ai enfin finalisé mes vacances d’été. Papiers à jour (attention aux 6 mois supplémentaires nécessaires pour certaines destinations), réservations effectuées et planning fixé. Nous vous souhaitons un très bon mois d’avril ! Notre share partenaire du mois* :  Wahouu les châteaux et nappes géantes à colorier pour nos fêtes d'écoles - merci Bic Kids!
Facebook Twitter Google LinkedIn Pinterest
enfants
Réinventer l'école
lundi 27 mars
Des instituteurs engagés et motivés, des élèves heureux et désireux d’apprendre, des méthodes pédagogiques novatrices qui mettent en avant le bien-être de l’enfant avant tout, voici ce que nous fait découvrir Judith Grumbach dans son documentaire Une idée folle initié par l’association Ashoka qui réunit des entrepreneurs sociaux. Neufs établissements français, école primaire ou collège d’horizons très diverses, partagent la même vision d’un enseignement qui vise à développer l’empathie, l’entraide, la créativité et l’esprit critique. Les enseignants ont pris le parti d’un enseignement personnalisé pour que chaque élève puisse se rendre à l’école motivé, heureux et fier de ce qu’il est capable de produire. Le rêve de ces enseignants : former une future génération de citoyens responsables et solidaires. Vous verrez dans le film des élèves de différents niveaux travailler ensemble, des élèves délégués prenant très au sérieux leur rôle, des élèves réglant des conflits en en discutant ensemble, des instituteurs qui font chanter leurs élèves, qui les font réfléchir, qui les encouragent…et surtout vous verrez des sourires, de la joie, du dynamisme, beaucoup de tendresse et une envie de se surpasser ! À travers le film, la réalisatrice nous fait découvrir une autre idée de ce à quoi pourrait ressembler l’école de demain au travers d’un investissement des enseignants dont le rôle est essentiel dans l'éducation de nos enfants. Ce film nous fait également réfléchir sur le rôle que nous avons à jouer en tant que parent dans le développement de son enfant pour lui apporter toutes les clés nécessaires à son épanouissement personnel. Le film est projeté depuis le 7 mars partout France grâce à des projections citoyennes. Envie d'en savoir plus sur le film? Ici le site qui lui est dédié. La bande-annonce est visible sur Youtube : VOIR LA VIDÉO
Facebook Twitter Google LinkedIn Pinterest
ma share école
Maman c'est quoi le printemps?
mardi 21 mars
« Maman, c'est quoi le printemps? » « Le printemps mon chéri, c’est la saison qui démarre après l’hiver. Au printemps, tu pourras voir des fleurs dans les arbres et dans les jardins, des oiseaux chanter, et aussi plus de soleil… » « Maman c’est quoi le printemps ? » «...» Besoin d’un coup de pouce pour être convaincant et expliquer à votre enfant de façon simple l’équinoxe, le solstice et les marées ? Cette vidéo lui permettra de mieux comprendre le monde dans lequel il vit et de vraiment comprendre ce qu'est le printemps! VOIR LA VIDÉO Le saviez-vous ? Cette année, l’hiver aura duré un jour de moins. Et cela dure depuis 10ans. Le démarrage du printemps correspond à l’équinoxe du printemps, c’est à dire le jour où la durée du jour est identique à celle de la nuit et ce, dans les deux hémisphères. A partir de ce jour, les jours vont devenir plus longs dans l’hémisphère nord. Ce jour-là, le Soleil traverse le plan équatorial de la Terre et il y a une parfaite adéquation entre l’axe de rotation de la Terre sur elle-même et l’axe de rotation de la Terre autour du Soleil. La rotation imparfaite de la Terre ainsi que les contraintes de notre calendrier grégorien qui prévoit selon les années 365 ou 366 jours font que le printemps, selon les années, peut tomber le 19, le 20 ou le 21 mars. Au 20ème siècle, la date du 21 mars a largement prévalu. Cette année, le printemps a démarré le 20 mars et ce sera le cas jusqu’en 2102 avec une exception en 2044 où le printemps débutera le 19 mars. Nous rentrons donc dans une période de jours plus longs pour atteindre 16 heures en juin au moment du solstice d’été, le plus souvent le 21 juin. Nous vous souhaitons un très bon début de printemps, de belles journées ensoleillées, de beaux jardins fleuris, et beaucoup de joie à partager sur Ma Share École ! Et en famille, cette joyeuse chanson d’Henri Dès à écouter en voiture ou à la maison ! VOIR LA VIDÉO
Facebook Twitter Google LinkedIn Pinterest
vivre ensemble
JOURNÉE INTERNATIONALE DU BONHEUR
lundi 20 mars
En avril 2012, lors d’une réunion de l’Organisation des Nations unies sur le thème «Le bonheur et le bien-être», le Secrétaire général a estimé que « le monde a besoin d'un nouveau paradigme économique qui reconnaît la parité entre les trois piliers du développement durable. Les bien-être social, économique et environnemental sont indissociables. Ensemble, ils définissent le bonheur brut mondial." Depuis, l’ONU célèbre la Journée internationale du bonheur le 20 mars et invite tous les États Membres, mais aussi la société civile et les particuliers à la célébrer. La journée internationale du bonheur correspond bien à la recherche d’un « mieux vivre » généralisé. Cette journée acte le fait que le bonheur et le bien-être sont non seulement des aspirations universelles mais qu’elles doivent également être prises en compte dans les objectifs politiques, la seule recherche d’une croissance économique ne permettant plus d’assurer le développement d’un peuple. Le rapport de l’ONU sur le sujet conclut que le bonheur dépend surtout du style de vie que nous adoptons. Autrement dit, nous sommes en partie responsable de notre bonheur et du bien-être de la population. En tant qu’individus, nous sommes ainsi invités, par un style de vie, par des actions concrètes et par une attitude positive, à apporter plus de bonheur dans notre quotidien et à améliorer celui des autres. 3 actions « Positive attitude » Ma Share École pour contribuer en tant que parent à apporter plus de bonheur dans mon école : - J’invite un parent que je connais à me rejoindre sur Ma Share École - J’ajoute une photo à mon profil et quelques mots sur moi pour me présenter aux autres parents. - J’apporte ma contribution à l’école en donnant un coup de main aux organisateurs de la fête de fin d’année. Curieux de découvrir l’organisation qui se cache derrière une kermesse ? Ici notre boite à idées spécial fête de l'école Nous vous souhaitons une très belle journée du bonheur ! Ps : Pensez à le fêter aux autres parents sur votre fil de classe :)
Facebook Twitter Google LinkedIn Pinterest
ma share école
ANNIVERSAIRES ENFANTS #jarretedecourir #bonsplans
mardi 14 mars
Votre enfant a déjà mis un pied à l’école et un second à son premier goûter d’anniversaire ? Alors vous êtes pris dans la spirale infernale des anniversaires pour de LONNNNNGUES ANNÉES ! Pour les enfants c'est génial, alors pourquoi vous ne souriez pas plus que ça ? Oups... - vous aviez déjà beaucoup de trajets à gérer avec l'école et les activités... - vous étiez déjà souvent en manque d'idées cadeaux pour votre propre famille (dont vous connaissez pourtant bien les goûts). - vous pensiez pouvoir échapper à la petite fête organisée chez vous, avec 10 enfants déguisés en princesse Anna ou en chevalier qui étalent du chocolat sur votre canapé ou qui se lancent dans une bataille de confettis... Voilà les astuces pour retrouver le sourire parce qu’en vrai, il n’y a rien de plus chouette qu’un anniversaire : - Pour les trajets, organisez-vous avec les autres parents. Vous ne les connaissez pas ? Faites connaissance sur l’annuaire de Ma Share École. - Pour organiser la fête d’anniversaire chez vous venez piocher dans nos conseils et idées d'animations. Combien d’invités ? Quelles activités ? Quel enchainement ? Appréhendez le jour J en toute sérénité. - Pour trouver un animateur ou une super adresse à côté de chez vous, venez jeter un oeil dans la conciergerie autour de votre école et apporter aussi votre pierre à l'édifice en partageant vos bons plans ! - Pour les cadeaux, mettez en commun vos idées par âge et pour tous les budgets. Ensuite vous cliquez, vous commandez et hop c’est fait. En bonus : en 10 minutes sur Ma Share École : trouvez la date à laquelle tous les copains sont dispos, bloquez la date auprès des autres familles, créez et envoyez votre invitation. Les parents vous répondent directement en ligne, vous savez tout de suite qui vient et quand ! Evidemment on adore aussi le petit carton d'invitation traditionnel mais l'un n'empêche pas l'autre :-)
Facebook Twitter Google LinkedIn Pinterest
ma share école
Au tour des parents de s'amuser!
lundi 06 mars
Il court il court le parent... 16h05 : Viiiiiite il est bientôt l’heure d’aller chercher Lola et Pierre à l’école 16h31 : J’ai failli me faire renverser 3 fois, j’ai très chaud mais j’ai récupéré mes bambins à la sortie de l’école. 16h45 : Enfin à la maison, je m’offre un moment de répit dans le canapé… 16h46 : « Mamannnnnn ». C’est Pierre qui a renversé la bouteille de jus d’orange... 16h51 : "Mamannnnnnn". C'est Lola qui cherche sa poupée préférée... 16h54 : Lola et Pierre débarquent… je leur avais promis un dessin animé. 18h : Préparation du diner 18h30 : Bain 19h : Diner 19h30 : Brossage de dents 19h40 : Histoire #1 19h50 : Histoire #2 19h59: Histoire #3 Et si je m’offrais un moment rien que pour moi ? Un apéro entre amis, un diner au resto, un ciné, un concert, une expo ? Je l’ai bien mérité ! Reste à trouver la perle rare qui me fera passer cette bonne soirée ! Par la perle rare, j’entends…. Quelqu’un qui n’habite pas trop loin pour le/la raccompagner facilement. Quelqu’un en qui je peux avoir confiance. Condition sine qua non pour que je puisse partir l’esprit libéré ! Quelqu’un d'expérimenté… parce que bon quand même, je ne laisse pas mes enfants à n’importe qui. Vous avez trouvé ? L’astuce Ma Share École : pensez au réseau des grands-frères et sœurs de l’école. Ils habitent près de chez vous, ils ont l’habitude des jeunes enfants et la connexion se fait dans le réseau sécurisé des parents de l’école. Je poste mon annonce sur la Conciergerie entre parents et à moi les bonnes soirées! #parentlibéré.
Facebook Twitter Google LinkedIn Pinterest
to-do list du mois
To-do list du share parent - mars
mercredi 01 mars
Mars ou le mois du renouveau. Les jours sont plus longs, les fleurs éclosent, on ressort des vêtements plus légers, et on pense aux week-end prolongés et aux vacances d’été qui approchent… ▢ Le 5 : c’est la Fête des grands-mères ! Une petite carte, un joli bouquet de fleurs, un déjeuner ou un simple coup de téléphone de la part de ses chers petits-enfants transformeront sa journée ! ▢ Le 6 : c’est la reprise de l’école pour la Zone A : tous les écoliers sont maintenant revenus sur les bancs de l’école ! ▢ Et le 8 : c’est la journée de la Femme. Les mamans, faites-vous dorloter le temps d’une journée ou autorisez-vous une soirée entre amies… et les papas, ce jour-là, c’est vous qui prenez les choses en main ! ▢ Le 20 : c’est le printemps ! On peut commencer à ressortir des tenues plus légères en n’oubliant pas que les matinées sont encore fraiches en mars. ▢ Dans la nuit du samedi 25 au dimanche 26 : c’est le changement d’heure ! On avance sa montre d’une heure, donc quand on se réveille à 7h, il est en fait 6h du matin selon l’ancienne heure… ▢ Mars, c’est aussi le début d’une grande saison de jardinage. C’est le moment de tailler les arbustes qui ne fleurissent pas au printemps, de bêcher et nettoyer les massifs en vue d’accueillir de nouvelles plantes ou de s’occuper de son potager. ▢ Pour les enfants rentrant en maternelle ou qui changent d’école, les inscriptions démarrent souvent dès mars. Les démarches à effectuer : prendre rdv avec la mairie de son domicile et/ou avec l’école et renseignez-vous sur les documents à rassembler pour l’inscription. ▢ J’anticipe les vacances… Les vacances de Pâques : les vacances redémarrent dès le 1er avril pour la zone C. Si je pars : je m’assure que tout est bouclé (papiers à jour et réservations effectuées). Si je reste : je commence à m’organiser avec les grands-parents ou des parents de l'école pour optimiser les vacances de mes enfants et me simplifier la vie ! Je m’occupe aussi du planning des vacances d’été qui arrivent à grands pas ! ▢ J’anticipe les week-end… Avec le printemps arrivent aussi les WE prolongés ! L’occasion de partir en week-end découverte ou de passer quelques jours en famille ou avec des amis ? Lundi 17 avril : lundi de Pâques Lundi 1er mai : fête du travail Lundi 8 mai : 8 mai 1945 Jeudi 25 mai : jeudi de l’Ascension Lundi 5 juin : lundi de Pentecôte On vous souhaite un bon mois de Mars ! Notre share partenaire du mois* :  Oh qu'ils sont jolis les bouquets Interflora pour nos Manie, Granny, Mamie, Grandma et Grand-mère chéries.
Facebook Twitter Google LinkedIn Pinterest
astuces
Check list : la valise de ski pour enfant
mercredi 01 février
On s'était pourtant dit qu'on garderait la liste de l'année dernière ! Allez, parce qu'à chaque fois on se repose les mêmes questions, parce qu'à chaque fois un oubli coûte le double en station ... voilà la Share liste de la valise pour des préparatifs tout en douceur. VALISE ENFANT POUR 7 JOURS : ❑ 7 slips/culottes ❑ 8 paires de chaussettes : 4 grosses + 4 normales ❑ 4 paires de collants ou leggings ❑ 2 pyjamas (max) ❑ 7 sous-pulls (max) ❑ 4 tee-shirts manches longues ❑ 2 pulls ❑ 1 jogging + 2 pantalons ❑ 2 polaires ❑ 1 combinaison ou blouson de ski +pantalon ❑ 2 paires de gants ou moufles (Il y a toujours un matin avec la paire humide) ❑ 1 bonnet ❑ 1 écharpe ❑ 1 paire d’après-skis ❑ 1 paire de chaussons ❑ 1 paire de lunettes de soleil + cordon ❑ 1 masque ❑ 1 tube de crème solaire haute protection ❑ 1 stick à lèvres (version cordon) ❑ 1 petit sac à dos ❑ 1 maillot de bain s'il y a une piscine ❑ sa trousse de toilette ❑ 1 sac plastique (linge sale) ❑ le doudou ❑ De quoi s’occuper pendant le voyage et le soir : livres, feutres, coloriages, DS, appareil photo… ❑ Si votre enfant va à l’école de ski, prenez son carnet de niveau. ❑ S’il part en colo, marquez ses affaires : au stylo ou étiquettes A-Qui-S ❑ Le carnet de santé avec vaccinations à jour voire un certificat medical requis dans certains Clubs, passez leur un coup de fil. ❑ Location sur place : le matériel de ski, sinon pensez à le mettre dans la voiture (casque, skis, bâtons) Le petit + : si notre enfant part sans nous, cachons dans sa valise un petit mot doux avec une pochette de jolis stickers, un joli bonbon, un tout petit cadeau pour le surprendre tendrement quand il ne s’y attend pas ☺. Bons préparatifs ! (RE)VOIR LA TO-DO LIST DU SHARE PARENT - FÉVRIER.
Facebook Twitter Google LinkedIn Pinterest
to-do list du mois
To-do list du share parent - février
mardi 31 janvier
En Février, je passe du temps en bonne compagnie ! Je vais repenser à moi, passer du bon temps en famille et avec des personnes positives. ❑ Le 2 : c'est la Chandeleur : crèpes en vue ! Je retrouve des recettes faciles à faire avec les enfants, il y en a pour tous les goûts, Hop aux fourneaux ! ❑ Les vacances d’hiver : Le 4 : début pour la zone C. Le 11 : début pour la zone B. Le 18 : début pour la zone A. Si les enfants partent à la montage, voilà la check-list pour faire leur valise sereinement. S’il me manque des choses, j'ai le réflexe Ma Share École. Je vais partir en vacances en voiture, je pense à faire une révision et à prendre le matériel adéquat pour la montagne : chaînes (NB: je lis la notice avant le trajet), grattoir, dégivrant. Prévoir aussi pour les animaux de compagnie… des familles de mon école seront sûrement ravies de garder mon animal. Je reste, j'organise les vacances des enfants : je partage mes idées avec les parents sur MA SHARE ÉCOLE et on peut poser une journée à tour de rôle et passer un moment spécial avec eux. ❑ Le 14 : la St Valentin tombe un mardi soir. Si je veux réserver un diner ou un spectacle, je n'ai pas intérêt à tarder. Parmi les jolies choses : prendre le temps de lui écrire une lettre, glisser des petites photos de lui/d’elle que j'aime particulièrement, la cacher dans sa poche le matin. Je peux aussi opter pour un diner fait maison avec de la bonne musique. Les enfants peuvent dresser la table et préparer le dessert. Pour un cadeau je trouve de bonnes idées chez émoi émoi. ❑ Le 15 : c’est l'impôt sur le revenu, moins charmant. Je paye le 1er acompte provisionnel. (Par internet j'ai jusqu’au 20 pour payer). C’est aussi la date limite pour m' inscrire au prélèvement ou la mensualisation. ❑ Le 20 : c’est la date limite de paiement par Internet du 1er acompte provisionnel de l’Impôt sur le revenu. ❑ Le 21 : c’est la fin des soldes d’hiver. C’est le moment des meilleures affaires s’il me reste du budget et des choses à acheter. Au besoin, je sais toujours où trouver de bons conseils pour ne pas craquer maintenant. ❑ Le 28 : c’est mardi Gras, je pense à partager mes déguisements sur Ma Share École, les enfants aiment bien en changer, plus besoin de courir les magasins à la dernière minute, et des économies à la clé. ❑ La vignette Crit’Air : je roule et je suis à Grenoble, Lyon, Villeurbanne ou Paris et sa ceinture? Oups, je n'ai pas encore collé ma vignette sur mon pare-brise. Heureusement, je peux encore la commander pour 4,18 euros en ligne sur www.certificat-air.gouv.fr . Pour mon deux-roues, c'est sur la fourche que j'appose mon autocollant. ❑ Pour les vacances de Pâques: si on part, je réserve billets et logements maintenant. ❑ Et les vacances d'été...ne sont plus si loin. Pour la réservation de la location, les billets d'avion, j'anticipe. Et c'est sûr, le mois prochain je m’y colle sérieusement. On vous souhaite un bon mois de février ! REVOIR LA TO-DO LIST DU SHARE PARENT - JANVIER.
Facebook Twitter Google LinkedIn Pinterest
parents
La gestion des activités extra-scolaires
dimanche 29 janvier
Dès l’entrée en maternelle, nombreux sont les parents qui se posent la question des activités extra-scolaires. À partir de quel âge dois-je inscrire mon enfant ? Quel est le rythme idéal pour lui ? Comment choisir son ou ses activités ? Et s’il veut arrêter en cours d’année, comment dois-je réagir ? En tant que parent, nous nous posons tous les mêmes questions. Chaque enfant est différent et vous seul savez ce qui est bon pour lui. Voici néanmoins quelques clés pour vous aider dans vos réflexions. À partir de quel âge peut-on inscrire son enfant à une activité extra-scolaire ? Pour être capable de suivre et d’apprécier une activité extra-scolaire, des capacités de concentration et une notion du respect des règles sont nécessaires. Avant 6 ans, les enfants ont besoin de temps pour s’adapter au rythme que leur impose l’école. Avant 6 ans, votre enfant appréciera néanmoins des activités qui lui permettront de gagner en confiance en lui ou en autonomie comme l’éveil musical, la danse ou les arts plastiques. En ce qui concerne les activités sportives, assurez-vous pour les plus physiques d’entre elles qu’elles ne vont pas nuire à la croissance de votre enfant. Dans le doute, il est plus prudent de demander l’avis d’un médecin. Quel est le rythme idéal pour un enfant en élémentaire ? Il est conseillé de choisir au maximum 2 activités extra-scolaires dont une seule dans le domaine sportif. Surcharger l’emploi du temps de votre enfant pourrait le conduire à vouloir arrêter une activité si cette dernière est vécue comme une contrainte. Et ne vous mettez pas non plus trop de pression, vous avez besoin de vous reposer lors de vos temps libres ! Il est aussi important d’accorder à son enfant des moments pour ne rien faire. Ces moments « vides » l’aident à se reposer et participent à son développement en l’obligeant à puiser dans son imagination pour s’occuper. Comment choisir ses activités extra-scolaires ? Chaque enfant est très différent et en fonction de son âge et de sa personnalité, à vous de l’aider à choisir l’activité qui lui correspondra le mieux. D’une manière générale, exercer une activité sportive est excellent pour le développement psychomoteur des enfants. À cela, peut s’ajouter une activité plus artistique pour un bon équilibre. Sport d’équipe, sport de combat, compétition, instrument de musique, théâtre, dessin…tous les choix sont bons pour votre enfant tant que l’activité choisie est vécue de façon ludique. Votre rôle en tant que parent est d’accompagner votre enfant, soit en le soutenant dans son choix, soit en orientant ce dernier si vous avez repéré des talents ou des points d’amélioration chez lui. Et comment réagir s’il souhaite abandonner en cours d’année ? Avant de prendre une décision dans un sens ou dans un autre, essayez de comprendre pourquoi votre enfant veut arrêter son activité extra-scolaire. Est-ce parce que l’activité choisie ne correspond pas à sa personnalité ? Vous pouvez dans ce cas accepter d’avoir fait un mauvais choix et ne pas empirer la situation mais plutôt réorienter votre enfant vers une activité qui lui correspondra mieux. Si vous avez déjà engagé des frais, et que vous ne souhaitez pas en réengager, il est dans ce cas préférable d’arrêter l’activité en question et d’en reprendre une autre l’année d’après. Est-ce que votre enfant se sent mal à l’aise dans son activité ? Votre rôle sera alors dans un premier temps de le soutenir pour qu’il surpasse cette épreuve et que rapidement, il éprouve une réelle satisfaction à avoir surmonté ses peurs. Dans un second temps, si les peurs ne passent pas, n’imposez pas à votre enfant une activité qui va lui faire perdre sa confiance en lui et son enthousiasme. Il est nettement préférable de ne choisir qu’une ou deux activités extra-scolaires, mais de les faire bien. Il est primordial que les enfants apprécient ces moments de détente et ne se mettent pas trop tôt dans des situations d’échec ou de déception. Notre rôle : les aider à choisir, les accompagner dans les moments de doute, les écouter pour détecter si quelque chose ne va pas, les encourager pour les aider à rester motivés et bien sûr les féliciter pour montrer que nous sommes sensibles à leurs efforts et leurs progrès !
Facebook Twitter Google LinkedIn Pinterest
astuces
L'astuce de QuiToque pour tenir nos bonnes résolutions
mercredi 25 janvier
D’après une étude réalisée par la Fédération Française d’Education Physique et de Gymnastique Volontaire, le podium des bonnes résolutions en 2016 était détenu par « Se réserver de vrais moments de détente » (41%), devant « Faire du sport » (34%) et juste après « Passer plus de temps avec ses amis et sa famille » (33%). QuiToque nous explique pourquoi ENFIN, nous allons réussir à tenir nos bonnes résolutions en 2017. Je privilégie la convivialité ! Concocter de bons dîners pour sa chérie, son amoureux, ou toute la famille c’est favoriser les moments conviviaux. Alors je laisse de côté les fins de journées moroses et les repas sur le pouce pour nous retrouver autour de bons petits plats faits maison. Je mange des légumes toute l’année et pas seulement en salade sous 30°C ! Parce que les fruits et les légumes sont riches en vitamines, en minéraux, en fibres et parce que leur effet favorable sur la santé a été démontré. Je prends donc l’habitude de manger des produits de saison qui sont bons pour moi, je me reconnecte avec mon assiette. Dans les paniers QuiToque, vous recevrez une douzaine de légumes toutes les semaines avec des produits de saison ! Je protège ma planète ! La lutte contre le gaspillage alimentaire est une cause nationale. Il temps que je change ma manière de consommer pour réduire mes déchets afin de protéger la planète et les producteurs. Du champ à l’assiette, QuiToque s’engage contre le gaspillage alimentaire. Mieux consommer pour mieux manger, ce n’est plus une résolution mais une révolution ! Je prends soin de ma ligne, sans passer par la case régime ! Manger équilibré, réaliser soi-même de bons petits plats et respecter des quantités « raisonnables » c’est le secret tout simple pour garder la ligne. Alors cette année, j’oublie les phases de régimes drastiques à répétition, et je me fais PL-AI-SIR ! QuiToque est recommandé par des nutritionnistes pour adopter un bon équilibre alimentaire ou pour reprendre une alimentation saine après un régime. Merveilleuse année 2017 avec QuiToque ! A propos de QuiToque : créé en 2012 et lancé au printemps 2014, QuiToque est le leader français sur le marché des paniers-recettes livrés à domicile. Cette startup a pour mission de simplifier le quotidien des français et leur permettre de bien manger très facilement. Le service permet aux clients de recevoir chaque semaine un panier contenant tous les ingrédients ainsi que les recettes pour réaliser 4 à 5 repas. En 2017, QuiToque vous offre 20€* sur vos 2 premiers paniers avec le code MASHARETOQUE. DÉCOUVRIR QUITOQUE *offre valable jusqu'au 31/05/2017, réservée aux nouveaux abonnés, dans la limite d'une offre par foyer.
Facebook Twitter Google LinkedIn Pinterest
parents
Comprendre l’interdiction de la fessée en France 
dimanche 15 janvier
Depuis le 22 décembre dernier, le Parlement a entériné l’interdiction de la fessée par la loi Egalité et Citoyenneté. Les parents ne sont désormais plus autorisés à donner une fessée ou une gifle à leur enfant. Le premier pays à interdire la fessée était la Suède en 1979, la France est le 52ème pays à légiférer sur le sujet. Les parents qui avaient encore recours à ces châtiments corporels vont devoir trouver de nouvelles méthodes pour exercer leur autorité ! Voici quelques raisons pour vous aider à mieux comprendre cette nouvelle étape vers la parentalité positive : Les parents ont-ils les pleins pouvoirs sur leur enfant ? La loi interdit aux individus de taper un autre individu. De la même manière, il serait choquant de voir un manager taper sur ses équipes, ou un instituteur sur ses élèves…Alors pourquoi en tant que parent, serions-nous autorisés à lever la main sur notre enfant, sous prétexte qu’il s’agit d’un contexte de vie privée ? Être parent nous donnerait-il tous les droits sur notre enfant ? La fessée est-elle bien utilisée ? La fessée intervient généralement au moment où le parent se sent dépassé. Affaibli dans son autorité, ce dernier perd alors le contrôle de lui-même, les mots ne suffisant plus pour se faire obéir. Combien de parents regrettent leur geste après avoir donné une fessée à leur enfant ? En réalité, c’est au moment où la fessée part que le parent perd son autorité. Et c’est à ce moment précis que les parents doivent surpasser leur colère pour parvenir à asseoir leur autorité sans en perdre le contrôle. La fessée est-elle vraiment éducative ? Les grands enfants et adultes se rappellent généralement des fessées qu’ils ont reçues mais rares sont ceux qui y associent un bénéfice. Pour la majorité des enfants, la fessée reste synonyme de violence et d’humiliation. Une sanction est censée permettre à l’enfant de comprendre que son comportement n’était pas le bon. Lorsqu’un parent donne une fessée à son enfant, le dialogue entre les deux protagonistes est généralement limité et le parent passe à côté d’une leçon d’éducation. Par ailleurs, un enfant peut être incité à cacher à ses parents une bêtise qu’il aurait faite par crainte des représailles. Pire, la fessée peut amener la violence dans le mode de fonctionnement de l’enfant. Les enfants méritent-ils vraiment de recevoir une fessée ? S’il est intolérable qu’un homme tape sa femme, s’il est intolérable qu’un patron puisse harceler moralement ses collaborateurs… est-il légitime de penser que son enfant, lui, mérite de recevoir une fessée ? Peut-on penser que les bêtises de son enfant sont telles qu’elles méritent, elles, un châtiment corporel ? Revenons plutôt à une réalité plus simple : les enfants font des bêtises, ils nous testent, ils réagissent à des sentiments qui les submergent, et en tant que parent, nous nous devons de les aider à grandir, et à les éduquer pour qu’ils soient capables de distinguer ce qui est bien de ce qui ne l’est pas. Les fessées peuvent être exclues du programme ! Alors, pour tous ceux qui pensent encore « qu’une bonne fessée ne fait jamais de mal », voici une suggestion d’autres moyens pour vous aider à user de votre autorité : - Encourager votre enfant par des paroles valorisantes quand il a fait quelque chose de bien pour l’aider à distinguer ce qui est bien et ce qui ne l’est pas. - Se montrer indifférent aux crises de votre enfant pour lui montrer qu’elles ne vous affectent pas. - Privilégier la méthode de l’isolement dans un coin pour marquer le coup et permettre à votre enfant de se calmer plus rapidement - Choisir une punition adaptée qui le touchera (privation de télévision, de dessert, de sortie…). - Exiger de lui un acte de réparation pour qu’un acte négatif aboutisse sur une action positive. N’ayez pas peur d’être ferme, si vous avez l’impression que votre enfant vous en veut sur le coup, rappelez-vous que vous en ressortirez tous les deux gagnants à long terme. Les actes de violence envers votre enfant, si petits soient-ils, n’entraineront qu’une détérioration de votre relation en diminuant votre autorité, et en affaiblissant l’estime de soi de votre enfant. Et si vous êtes à bout, isolez-vous quelques minutes et revenez quand vous êtes calmé, l’envie de donner une fessée à votre enfant aura probablement disparu ! ARTICLE COMPLETE LE 27/01/2017 : Quelques jours après la rédaction de cet article, le Conseil Constitutionnel censurait la modification prévue pour une raison de forme, pas de fond. La décision du Conseil constitutionnel n'équivaut pas à un permis donné aux parents de fesser leurs enfants... lire la suite ( source Franceinfo)
Facebook Twitter Google LinkedIn Pinterest
to-do list du mois
La to-do list du share parent - janvier
lundi 09 janvier
En janvier, je redémarre du bon pied ! Chaque mois, Ma Share École me prépare un petit supplément d'âme... L'objectif ? Faciliter mon quotidien de parent, mieux profiter de la vie. Bienvenue dans notre univers Slow Life. ❑ Je mets à jour mon budget. Janvier est le mois des augmentations. Je prends mon courage à deux mains et je mets à jour mon budget. Je pense aux étrennes (en général 5€ pour le facteur, 5€ pour les éboueurs, 10€ pour les pompiers, sans oublier mon gardien). ❑ Je fais le point sur les rdv médecin. J'appelle pour prendre les rdv (médecin, vaccins, dentiste, ophtalmo pour les enfants et je pense aussi à moi...). ❑ Je fais le point sur les papiers d'identité. Je vérifie la date de validité et si je pars à l'étranger dans les prochains mois je vérifie bien car 6 mois de validité supplémentaires sont nécessaires pour voyager dans certains pays. Prudence ! ❑ Je trie mes papiers et je range. La règle : un objet rentrant, un objet sortant ! Je jette ce qui est cassé ou abimé, je dépose ce que je ne souhaite pas garder auprès d’une association ou je les propose sur MA SHARE ÉCOLE aux parents de mon école. ❑ Je fais une semaine ou deux de régime basses calories. Pensez aux menus de MA SHARE ASSIETTE pour vous libérer l'esprit, accompagné d'un peu de sport tout rentrera dans l’ordre ! ❑ Je m'organise pour les soldes. Je fais vraiment de bonnes affaires : je lis CELA avant de me lancer. ❑ J'anticipe les vacances de février. Et oui, quand on a des enfants les prochaines vacances ne sont jamais très loin : Je ne pars pas en vacances: je m'organise avec les autres parents de l'école pour occuper les enfants et je partage mes bons plans ICI Ski en vue : je fais dès maintenant le point sur les équipements : gants, combinaisons, chaussures après-ski et le marquage des affaires si colo. Si il me manque des choses je demande sur Ma Share École si des parents sympas pourraient m'en prêter. Je pense aussi à réserver dès maintenant les billets de train, cours de ski et le logement si ce n'est pas encore fait. ❑ Je démarre mon album 2016. C’est long et fastidieux, mais plus j'attends, moins je le ferai. Si je sens que je n'y arriverai pas je regroupe mes 20 meilleures photos et je fais un scrapbooking. Tellement bon après. ❑ J'envoie mes voeux. Le must : une jolie carte personnalisée. ❑ Je revois mes bonnes résolutions de janvier. Si j'ai déjà flanché je peux encore les repenser ! Et si besoin, pour être sûr de les respecter, je n'en garde que deux. ❑ J'adopte le réflexe Ma Share École. Encore deux trimestres à partager avec les parents de l’école, alors je les invite à me rejoindre ou à en parler à notre parent délégué. Ensemble, on apprend à se connaitre, à partager et on donne le bon exemple à nos enfants. On vous souhaite un bon mois de Janvier ! PS : Action slow Life : respire profondément 10 fois d'affilée.
Facebook Twitter Google LinkedIn Pinterest
astuces
J-3 Coup d'envoi des soldes : nos conseils
dimanche 08 janvier
Les Français prévoient de dépenser 221,78 euros en moyenne pendant les soldes d'hiver qui vont démarrer mercredi pour 6 semaines. Et vous ? Voici quelques pistes de réflexion pour optimiser vos soldes. AVANT LE JOUR J : ❑ Fixez vous un budget Prévoyez une enveloppe raisonnable pour toute la famille. N'oubliez pas que le mois de janvier est aussi celui de toutes les augmentations et des étrennes. ❑ Faites une liste Pour vous : ce dont vous avez besoin / ce dont vous avez envie. Pour les enfants : ce dont ils ont besoin maintenant / ce qu'il vous faut pour l'année prochaine pour penser à prendre la taille au-dessus. ❑ Posez une journée de RTT ❑ Faites du repérage Essayer les articles que vous comptez acheter en solde pour éviter les mauvaises surprises. ❑ Préparez votre itinéraire Commencez par ce dont vous avez besoin et par vos enseignes préférées en fonction de votre budget. LE JOUR J : ❑ Adoptez une tenue confortable facile à retirer y compris pour vos chaussures. ❑ Prenez un grand sac. ❑ Prenez votre itinéraire et votre liste. ❑ Gardez la tête froide Ne craquez pas sur les pièces originales, les couleurs improbables, les hauts tallons si vous ne portez que du plat et ne prenez pas le même article en plusieurs coloris. LES DERNIERS JOURS : ❑ Profitez des meilleures affaires tout en gardant la tête froide. ❑ Pour sa maison, pour sa déco ou pour son linge de maison, c'est souvent un bon moment pour faire le réassort. ❑ Pour les anniversaires à venir, les jouets vont être soldés eux aussi. LES SOLDES SUR INTERNET ONT AUSSI DES AVANTAGES : ❑ Elles vous évitent de poser des jours, de courir dans les magasins et permettent de bénéficier du droit de rétractation de 7 jours qui s'applique sur tous les produits en ligne, même soldés. Vous pouvez renvoyer les articles et vous faire rembourser à condition de conserver la preuve d'achat et de suivre la procédure. ET INDISPENSABLE... FAITES DU TRI ET DES ÉCONOMIES ! On ne le dira jamais assez, ranger, trier, jeter c'est primordial pour notre sérénité. Et profitez de vos trajets quotidiens vers l'école pour donner, revendre ou échanger vêtements, jouets, déguisements, livres avec les autres parents de l'école ! ❑ Vêtements : donnez ou vendez sur MA SHARE ÉCOLE ce qui est trop petit. ❑ Jouets : donnez ou vendez sur MA SHARE ÉCOLE ceux que les enfants ont en double ou dont ils ne se servent plus. Pour en savoir plus sur la règlementation des soldes, consulter le site du Service Public .
Facebook Twitter Google LinkedIn Pinterest
cuisine
Recette galette des rois facile #epiphanie
vendredi 06 janvier
L'heure de la galette a sonné ! Aujourd'hui c'est le 6 janvier et c'est l'épiphanie. Et comme on aime les traditions en famille, voilà LA recette facile pour faire la galette des rois avec les enfants : INGREDIENTS : 2 pâtes feuilletées pré-étalées 200 g de poudre d’amandes 180 g de sucre 120 g de beurre mou Quelques gouttes d’extrait d’amande amère VAHINE 2 œufs + 1 jaune d’œuf pour le décor 1 cuillère à soupe de lait 1 fève PREPARATION : Préchauffez votre four à 180°C. Etalez une pâte feuilletée sur une plaque de cuisson & piquez-la avec une fourchette. Mélangez la poudre d’amandes + le sucre + 2 œufs + le beurre mou + l’extrait d’amande amère. Etalez cette préparation sur la pâte feuilletée sauf sur les 2 cm extérieurs du disque. Mettez la fève plutôt sur les bords extérieurs pour minimiser les risques de tomber dessus au moment de la découpe … Mélangez le jaune d’œuf + la cuillère à soupe de lait. A l’aide d’un pinceau, étalez sur le bord extérieur de la pâte feuilletée. Recouvrez de la deuxième pâte feuilletée. Soudez les bords en pinçant avec vos doigts. Toujours à l’aide d’un pinceau, étalez le reste du mélange jaune d’œuf/lait sur la galette pour qu’elle soit bien dorée. Vous pouvez également décorer le dessus de la galette en traçant de fin dessins (sans percer la pâte) à l’aide de la pointe d’un couteau. Percer un petit trou au centre de la galette pour que la vapeur s’échappe pendant la cuisson. Enfournez 40 minutes environ à 180°. Dégustez tiède !
Facebook Twitter Google LinkedIn Pinterest
cuisine
Menu de fêtes pour les enfants
jeudi 22 décembre
Voilà un très bon moyen de canaliser l'énergie des enfants et toute l’excitation de la veille des fêtes avec ce menu conçu spécialement pour eux qu’ils pourront réaliser avec vous sans difficulté. Ils se régaleront et quelle fierté de pouvoir pavaner en criant à tue-tête : c’est moiaaaa qui l’ai fait ! Menu pour 6 enfants. ENTRÉE/APÉRO : LE SAPIN DE NOEL A CROQUER INGREDIENTS : 2 pâtes feuilletées – 1 pot de tapenade à l’olive verte – 1 pot de pesto rosso (purée de tomates séchées) – 1 jaune d’œuf – 2 cuillères à soupe de lait PREPARATION : Préchauffez votre four à 180°C. Etalez une pâte feuilletée et taillez-la en forme de sapin. Tartinez une moitié du sapin avec la tapenade verte et l’autre moitié avec le pesto rosso. Recouvrez de l’autre pâte feuilletée taillez également en sapin. Coupez des lanières horizontales en maintenant une structure de tronc au centre du sapin. Torsadez les lanières de part et d’autre. Dorez à l’aide d’un pinceau avec le jaune d’œuf mélangé au lait & enfournez pour 25 à 30 minutes. Le sapin doit être bien doré. PLAT : BROCHETTES DE LA MER & PUREE DE CAROTTES AU LAIT DE COCO & CORIANDRE INGREDIENTS : 1 kg de carottes – 10 cl de lait de coco – 2 cuillères à soupe de coriandre ciselée – 50 noix de pétoncles ou 36 queues de crevettes décortiquées – quelques graines de sésame (facultatif) PREPARATION : Epluchez les carottes et coupez-les en morceaux. Mettez-les dans une casserole et couvrez d’eau froide. Faites cuire 20 minutes dans une eau bouillante salée. Egouttez et mixez finement avec l’aide d’un adulte en joutant le lait de coco & la coriandre. Salez selon votre goût. Enfilez 4 noix de pétoncles ou 3 queues de crevettes crues sur des piques en bois de taille moyenne. Salez. Faites revenir de tous les côtés à la poêle dans un peu de beurre ou d’huile d’olive (ou de sésame grillé). Quand les pétoncles (ou les crevettes) sont bien dorées, parsemez de quelques graines de sésame et servez bien chaud dans des verres au fond desquels vous aurez réparti un peu de purée de carottes. DESSERT : FORET DE SAPINS EN CHOCOLAT. INGREDIENTS : 6 cornets à glace en gaufrette – 200 g de chocolat noir (au lait ou blanc) – des dragées rouges et vertes ou des M&M’s rouge & vert ou de la noix de coco râpée et séchée – glace vanille &/ou chocolat ou mousse au chocolat faite maison … une salade de fruits de saison fonctionnera aussi ! PREPARATION : Faites fondre le chocolat. Recouvrez les cornets de chocolat chaud fondu en faisant coulez l’excédent dans un bol. Parsemez de dragées ou bonbons ou noix de coco râpée & laissez refroidir. Déposez les cornets à l’envers sur des verres remplis de glace, mousse au chocolat ou salade. NOUS VOUS SOUHAITONS DE TRÈS BELLES FËTES DE NOËL
Facebook Twitter Google LinkedIn Pinterest
on aime
Une jolie rencontre: l'atelier rosemood
jeudi 22 décembre
Share parents, Nous voudrions vous faire découvrir aujourd’hui l’atelier Rosemood, notre partenaire nantais pour qui nous avons eu un véritable coup de cœur! Leur histoire Trois jeunes parents ont créé l’Atelier Rosemood en 2010 quand ils ont eu eux-mêmes besoin de trouver sur Internet le faire-part idéal ! La famille Rosemood s’est ensuite élargie et s’est installée à Nantes pour poursuivre son essor. Leur savoir-faire qui nous a plu La création de faire-part de naissance et de mariage sur internet, via les sites Fairepartnaissance.fr et Rosemood.fr.. Avec comme maitre mot que chaque client puisse réaliser un faire-part parfaitement à la hauteur de ses attentes ! Chaque création est corrigée, harmonisée et les équipes sont aux petits soins pour chaque commande. Les produits que vous pourrez trouver Des faire-part de naissance, de baptême, une papeterie de mariage, des cartes de vœux et d’anniversaire. Ils font appel à de talentueux designers pour le bonheur de tous leurs clients ! Leurs valeurs que nous partageons L’entraide, l’enthousiasme, la performance, l’efficacité, et la convivialité. Vous rencontrerez une équipe dynamique, très à l’écoute de leurs clients, et toujours partante pour de nouveaux projets ! Venez vite découvrir le produit qui vous correspond ! Les frais de livraison sont offerts avec le code ecole2017. Bonne année 2017 avec l'Atelier Rosemood!
Facebook Twitter Google LinkedIn Pinterest
vivre ensemble
Comment survivre à un noël en famille ?
vendredi 16 décembre
J-8, on y est presque ! Etes-vous surexcité ? Peut-être un peu stressé par les préparatifs ? Ou un peu angoissé à l’idée de vous retrouver avec toute votre famille ou pire, toute votre belle-famille ? Parce que même si on attend Noël avec impatience toute l’année, qu’on est super content de se retrouver, n’oublions pas qu’une parole de travers, des cris d’enfants, un sujet qui dérape…et la jolie fête de famille peut vite tourner au drame ! Donc voici quelques conseils pour éviter cela et vous permettre de passer un moment joyeux : - Politique : la règle est simple, on ne parle pas de politique. Et encore moins avec un coup dans le nez ! On sait d’avance que personne ne sera d’accord et que c’est un moyen facile de régler ses comptes en famille donc on évite de mettre le sujet sur le tapis ! - Et de la même manière, il y a une liste de phrase déplacées À NE PAS PRONONCER si vous voulez éviter de semer la zizanie ! En voici quelques-unes qui nous ont fait rire et vous pourrez en trouver d’autres ici "Il aurait peut-être besoin d'une minute de plus de cuisson le gigot, non ?" "Vous avez été où en vacances ? Ah ouais... j'y ai été en 2007, c'était tout naze" "A mon époque on élevait les enfants" "J'ai encore ramené le vin cette année, j'en ai eu pour 100 euros, je dis ça comme ça..." "Tu l'as pas déjà racontée l'an dernier cette histoire ?" "Pour le cadeau j'espère que vous avez trouvé autre chose que l'an dernier... Haha" "La prochaine fois, on appelle un traiteur, c'est plus possible..." "Ouais, enfin tu noteras qu'on a tous fait un effort niveau vestimentaire..." "Y'en a pour 8 là ? C'est ça le plat de résistance ? Dis-moi que t'as autre chose !" "Elle veut pas l'embrasser, elle dit que mamie elle pique" "Mes enfants sont tous premiers de leur classe" "Qui prend mamie en vacances cet été ?" "Elles sont de l'an dernier ces huîtres non ?" "Bon, moi, je m'en fous, j'allume une clope..." - Education des enfants : on ferme également les yeux sur les différences d’éducation quand il y a plusieurs familles. Si certains enfants aident plus que d’autres, se couchent plus ou moins tôt, sont plus ou moins turbulents…restez zen. Dîtes-vous que vos enfants sont contents d’être avec leurs cousins et rassurez-vous, toute l’éducation que vous leur avez inculquée ne va pas s’écrouler en l’espace de quelques jours ! - Les traditions : là encore, chaque famille a ses traditions. Cadeaux le 24 ou le 25 ? Messe de Noël ou non ? Une table séparée pour les enfants ? Adaptez-vous aux traditions de ceux qui vous reçoivent, c’est ce qu’il y a de plus simple et de plus correct, et puis l’année prochaine, ce sera à votre tour ! - On met la main à la pâte : pour un Noël réussi, donnez-vous du mal ! Prenez le temps de bien choisir les cadeaux de chacun, donnez un coup de pouce en cuisine, consacrez un moment à chaque membre de la famille pour prendre de ses nouvelles et lui montrer que vous vous intéressez à lui. Vous verrez, l’ambiance s’en trouvera plus détendue, et vous-même passerez un bien meilleur moment ! - On reste soudés dans son couple : on évite les comparaisons famille/belle famille, et on se soutient quoiqu’il arrive, même et surtout quand on est avec sa famille ! Et quand on a quelque chose à se dire, on attend la fin du repas ou de la journée pour en parler tranquillement. Vous éviterez ainsi les phrases classiques post vacances : « les Noëls de ton côté, c’est terminé ! » Et puis on profite des vacances en famille pour être joyeux et généreux ! On relâche la pression, on reste zen, attentif aux autres, et on se force à regarder le verre à moitié plein ! Parce que Noël, c’est qu’une fois par an, parfois, qu’une fois tous les 2 ans, et parce que la vie de famille, il n’y a que ça de vrai !
Facebook Twitter Google LinkedIn Pinterest
astuces
La mystérieuse organisation des familles nombreuses
lundi 12 décembre
Un mercredi à la sortie de l’école, je discutais avec Mélanie, une maman de la classe et je lui ai posé la question classique : quel est ton programme de l’après-midi ? À ce moment, elle m’a expliqué de façon tout à fait naturelle qu’elle devait emmener son fils à son cours de guitare, puis foncer chez l’orthophoniste, aller rechercher sa fille invitée à jouer chez une copine, son autre fille à la danse qu’une autre maman avait emmenée, entre temps, faire des courses, et avant de se coucher, trouver un moment pour faire les devoirs…d’un air ébahi, je lui ai alors demandé : « MAIS COMMENT FAIS-TU ? » Vous aussi, vous vous êtes déjà posé cette question ? Pour démystifier la vie des parents de familles nombreuses, nous avons demandé à des parents connectés sur Ma Share École de nous raconter une partie de leur quotidien. Émilie, Capucine, Guillaume et Brune, quatre parents sympathiques, ont accepté de lever le voile sur des questions mystérieuses que nous nous posons tous. Avec aussi quelques trucs et astuces pour nous aider ! Pourquoi avoir voulu une famille nombreuse ? Capucine : J’ai toujours été fascinée par mes amis qui avaient de nombreux frères et sœurs. Ils partaient moins en vacances, et avaient moins de nouveaux vêtements mais quand j’allais chez eux, je me sentais vivre ! J’ai 43 ans, 5 enfants, et j’ai réalisé mon rêve de petite fille. Émilie : Nous avons eu un enfant, puis nous avons naturellement eu envie d’un second, puis d’un troisième, et enfin d’un quatrième ! Bien sûr, il fallait réapprendre à vivre avec une personne de plus à la maison, se réorganiser, mais avoir un enfant supplémentaire n’a jamais fait l’objet d’un débat, ni avec mon mari ni avec les enfants. Guillaume : Nous avons d’abord eu 3 enfants. Puis nous nous sommes longtemps posé la question d’un petit dernier. J’étais celui des deux qui en avait le plus envie. Et puis la surprise est arrivée : des jumeaux ! Et bien finalement, on s’en sort ! Brune : Notre situation est atypique...nous avons mis du temps à avoir nos enfants, ils sont arrivés par trois, ça a été un gros chamboulement dans nos vies, mais nous avons trouvé notre rythme. Et puis quelques années plus tard, un 4ème est arrivé, un ange venu du ciel ! Nous aurions pu être effrayés, mais nous avons goûté au bonheur de n’avoir à s’occuper que d’un enfant à la fois ! Les triplés nous demandent encore aujourd’hui beaucoup d’attention, mais nous arrivons à profiter de chacun de nos quatre enfants et nous ne regrettons rien. Comment gardez-vous du temps pour vous ? Émilie : Quand on a 4 enfants, il faut apprendre à réfréner ses envies. C’est sûr qu’on ne pourra pas avoir autant de moment pour soi que l’on voudrait…Mais notre vision du bonheur change également : un moment passé avec un seul enfant devient un moment très privilégié, ou bien une soirée réussie en famille suffit à nous redonner le sourire ! Et parfois, il faut avouer que le réseau des grands frères et sœurs sur Ma Share École pour trouver un baby-sitter nous permet aussi de souffler l’espace d’une soirée ! Guillaume : La semaine, c’est le marathon, et les WE sont encore pires, mais on se fixe une soirée en amoureux une fois par mois et un WE une fois par an. Ça ne semble pas grand chose mais je vous assure que pour caser 5 enfants, il faut s’y prendre à l’avance ;) Capucine : J’ai deux moments rien qu’à moi dans la semaine, une heure de yoga le mardi à l’heure du déjeuner, et une heure le samedi matin pendant laquelle je pars marcher seule. Ces deux moments ne sont pas négociables et avec ça, je suis parée pour gérer le marathon de la semaine ! Comment arrivez-vous à profiter de chaque enfant ? Brune : Avec les triplés, ça n’a pas été simple. Nous avons trouvé la solution de les nommer à tour de rôle le héro de la soirée : ils décident chacun leur tour du menu et du livre du soir ! Et puis le WE on fait en sorte qu’ils aient chacun leurs activités et leurs amis. C’est trois fois plus de travail pour nous mais je pense que c’est important pour eux. Émilie : Le WE, mon mari les emmène chacun leur tour pour un moment privilégié avec lui. Un goûter, une virée shopping, une ballade. Même s’il m’en reste 3 sur les bras, je trouve ça super qu’ils aient chacun un moment avec leur père qu’ils voient moins la semaine ! Comment on gère le quotidien avec une famille nombreuse ? Capucine : Nous n’avons pas instauré de tour dans les tâches ménagères car en primaire, nous trouvons que les enfants doivent se concentrer sur l’école et leur épanouissement personnel. En revanche, nous avons beaucoup travaillé sur leur autonomie pour qu’ils soient tous capables d’enchainer seul les gestes du matin et du soir. Je ne peux pas passer ma vie à courir après 5 enfants ! Je vous recommande à ce titre les « bonjour le jour » et « bonsoir le soir » de Ma Share École, c’est c’est pratique et les enfants le prennent comme un jeu. Guillaume : Les 3 grands ont quelques tâches simples bien définies. Par exemple, mettre le couvert, étendre le linge, ou descendre les poubelles. Et chaque semaine, ils tournent ! De notre côté, on a dû trouver des astuces pour nous simplifier la vie. Par exemple, des paniers de linge sale par couleur qu’ils remplissent eux-mêmes. Ou alors, pour reconnaître les chaussettes, ils ont chacun une couleur attribuée ! Bleu marine, bleu moyen, gris foncé, gris clair, et beige, et tant pis pour les coquetteries de chaussettes ;) Brune : Pour que le quotidien ne prenne pas toute notre énergie, on s’entraide beaucoup avec les parents de l’école pour les conduites de l’école et les activités extra-scolaires. Et avec Ma Share École, on a agrandi notre cercle de parents. Je n’ai plus besoin d’être dans 3 endroits à la fois le mercredi après-midi ! Et les disputes ? Émilie : Les disputes quand on a plus de 1 enfant, c’est inévitable. J’essaie d’intervenir le moins possible sauf quand il y a des pleurs, et le plus important pour moi est qu’ils soient capables de s’excuser et de se réconcilier. Guillaume : C’est toujours difficile de les voir se disputer car on a l’impression de les gâter en leur offrant une famille nombreuse et cela ne se passe pas toujours comme on voudrait…Mais les relations changent, et plus les enfants grandissent, plus ils trouvent des interactions bien particulières avec chacun de leurs frères et sœurs. Et les devoirs du soir ? Brune : Ma façon de m’en sortir est de les asseoir tous les 3 à une même table, et de rester avec eux pour donner un coup de main ! Le WE, on essaie de prendre plus de temps pour chacun d’entre eux. Émilie : Le soir, pendant 30minutes, chacun est installé à son bureau, et je passe dans les chambres pour les aider chacun leur tour. Et pour les leçons, on essaie d’avancer au maximum pendant le diner en en discutant tous ensemble ! Comment on fait pour ne pas trop dépenser ? Capucine : Les enfants savent qu’on ne peut pas leur offrir tout ce qu’ils voudraient et je crois qu’ils ne sont pas malheureux ! On privilégie la qualité à la quantité pour que ça dure. Émilie : Avec 4 enfants, j’utilise à fond le réseau de la famille et des amis pour récupérer des vêtements et du matériel. La conciergerie de Ma Share École nous permet aussi de faire des échanges ou ventes entre parents. J’ai par exemple récemment fait du troc de bottes en plastique à la sortie de l’école ! Un dernier mot pour nos Share Parents ? « Un enfant, c’est du bonheur. 5 enfants, c’est 5 fois plus de bonheur ! » « 4 enfants, c’est quatre fois plus de chance d’avoir quelqu’un pour vous raconter des histoires quand vous serez vieux et sénile ☺ » « Les enfants vous permettent de vous réinventer chaque jour. Si je ne les avais pas, je crois que je serais déjà une vieille dame… » « Avoir des enfants c’est bien, réussir à bien s’organiser c’est mieux !»
Facebook Twitter Google LinkedIn Pinterest
monde de l'éducation
Une Share maman a rencontré Céline Alvarez, auteur inspirant
jeudi 01 décembre
Le 9 octobre dernier, nous sommes allés, mon mari et moi, assister à la conférence donnée par Céline Alvarez à l’occasion de la sortie de son livre « Les lois naturelles de l’enfant » dans le cadre des Rencontres Perspectives. J’avais déjà assisté, cette année, à une conférence organisée par l’association Perspectives avec un autre auteur et je m’étais abonnée à la lettre d’information de ces Rencontres. Du coup, j’avais entendu parler de cet événement « Et si nous repensions l’école à partir des lois naturelles de l’apprentissage » plusieurs mois auparavant. En juillet, Facebook a relayé l’information. Utilisatrice ponctuelle et prudente de ce réseau social, j’y trouve cependant une mine d’informations et celle-là, pour le coup, m’a tout de suite « parlé ». Je m’appelle Céline aussi ;-), simple coïncidence, et je suis maman de 2 filles, l’une en grande section de maternelle et l’autre en CM1 et je me suis toujours préoccupée de l’épanouissement personnel des individus, des adultes mais plus encore des enfants. C’est gros comme une maison, bien sûr, ma propre enfance et les ressentis pas sympas qui y sont liés, ben voilà, c’est pour ça ;-) ! Après avoir approfondi mes lectures sur Céline Alvarez et partagé l’information sur Facebook et autour de moi, j’achète début septembre son livre et je décide de m’inscrire à la conférence. Et d’inscrire mon mari, aussi enthousiasmé que moi par le sujet. Le jour J, à l’espace Reuilly dans le 12ème arrondissement de Paris, il y avait foule pour un dimanche après-midi. La salle était majoritairement composée d’un public féminin, entre 20 et 50 ans, je dirais, et la conférence a démarré un peu en retard, une dédicace du livre ayant été organisée juste avant. Flûte, j’avais oublié d’emporter mon exemplaire de l’ouvrage ! Bah tant pis ! Je ne suis pas tout à fait à l’aise avec cette personnification, pourtant, le succès de ce mouvement tient, et c’est justifié, à la personnalité de Céline Alvarez : lumineuse, passionnée et humble. Menue, pâle, elle semble habitée par quelque chose de l’au-delà. Était-ce accentué par les spots directs sur elle ou le décor sobre de la scène, composé d’un fauteuil noir, d’un ordinateur et d’un écran de projection ? Sans doute. Mais tout le public était subjugué, mon mari et moi compris… Assise dans le coin gauche de la scène, Céline Alvarez a repris les grands principes qu’elle développe dans son livre, en ponctuant son discours de vidéos issues de son expérience menée dans une maternelle de Gennevilliers. J’avais commencé la lecture du livre quelques semaines plus tôt et je retrouvais dans ses mots ce ton simple, direct et empreint de bon sens et d’humanité avec lequel elle détaille cette expérience dans son ouvrage. Alors même qu’elle aborde des concepts pointus de neurosciences, elle les transmet avec une limpidité et une fluidité aériennes. Oui, on avait l‘impression de flotter dans un nuage de douceur et d’Amour qui faisait du bien. Bon, là, j’exagère ;-) ! Non… J’ai plusieurs fois ressenti des frissons tellement son engagement et sa ferveur étaient palpables et communicatifs. Abstraction faite du « tapage médiatique », je vous invite à lire le livre de Céline Alvarez et à visiter son site qui s'adresse autant aux parents qu'aux enseignants. Elle met en avant des concepts déjà connus certes, ce que ses détracteurs se font une joie de clamer, mais elle les transmet simplement et surtout elle pousse à l'action, tant dans les classes que dans les familles ! Il y a notamment sur son site une cartographie des enseignants ou écoles, engagés dans cette démarche. A priori aucune école, ni aucune enseignante de Bourg-la-Reine ne s'est inscrite pour l'instant... Je ne suis pas enseignante, simplement parent mais je partage son approche qui part du principe que chaque enfant naît avec un potentiel incroyable et peut le développer au mieux s’il est éduqué de manière respectueuse et individualisée, aussi bien dans le cadre scolaire que familial. Céline Alvarez parle de « l’enfant [qui] naît pour apprendre et pour aimer. » S’il bénéficie d’un environnement porteur qui maintient sa motivation, qu’il se sent engagé dans une activité et qu’on lui laisse de l’autonomie, sans oublier de l’aider à gérer les stress et de ne pas le juger, le critiquer ni l’humilier, l’enfant pourra apprendre et s’épanouir pleinement. Accompagnons nos enfants sur ce chemin, aidons-les à faire seul et « bougeons-nous » pour transformer le système éducatif actuel qui freine leur apprentissage et ne favorise pas leur bienveillance innée (à lire dans l’ouvrage de Céline Alvarez, c’est incroyable tout ce que comprend et sait faire intuitivement même un bébé !). Je vous l’accorde, cela a l’air tout simple à faire mais je suis la première à faire des erreurs et à me remettre en question constamment pour que mes filles grandissent du mieux possible et trouvent la voie qui leur convient. Parlez de l’ouvrage « Les lois naturelles de l’enfant » par Céline Alvarez aux autres parents, aux enseignantes et enseignants, aux directrices et directeurs des écoles de votre ville, aux Atsems, aux animateurs périscolaires, aux représentants des parents d’élèves pour qu’ils abordent le sujet en conseil d’école… Défendez le bien-fondé de cette démarche et demandez à ce qu’elle soit prise en compte dans l’élaboration du projet d’école (en début ou en fin d’année scolaire)… En espérant qu’un jour, en France, l’école publique, de la maternelle à l’Université, adoptera cette démarche… Source : Céline BB maman de 2 enfants (92340) chroniqueuse @mashareecole http://celinebouvierbarache.com Sur le même thème : Jouez pour gagner le livre de Céline Alvarez "Les lois naturelles de l'enfant" c'est notre jeu du Jeudi sur Ma Share École !
Facebook Twitter Google LinkedIn Pinterest
monde de l'éducation
Les bienfaits de l’éducation positive
lundi 28 novembre
Dépèèèèèche-toi ! Attention à ton verre !!! Sois bien sage à l’école. Je t’avais pourtant demandé de ranger tes jeux ! Sois gentil avec ton petit frère… Combien de fois par jour sommes-nous tentés d’adopter un langage négatif et cassant envers nos enfants ? Et combien de fois avons-nous regretté notre comportement ? Nous le faisons souvent parce que nous sommes nous-même épuisés et fatigués de devoir toujours répéter les mêmes choses. Alors voici quelques conseils pour vous aider à résister et opter plutôt pour des paroles valorisantes qui aideront votre enfant à avoir confiance en lui. 1/ Pensez aux paroles valorisantes chaque fois que vous en avez l’occasion : MERCI. Pour valoriser une action immédiate et lui donner envie de recommencer dans le futur. Il s’habituera également à remercier à son tour. BRAVO. Dès que vous le pouvez, félicitez-le pour les petites tâches du quotidien comme pour les gros efforts. Il s’est donné du mal pour que vous soyez fier de lui, montrez-lui que vous y êtes sensible. QU’EN PENSES-TU. N’oubliez pas de lui poser cette question pour lui montrer que son avis compte pour vous. Vous l’aiderez ainsi à mettre des mots sur ses pensées et ses sentiments et à gagner en estime de soi. RACONTE MOI. Prenez du temps pour l’écouter, pour que l’enfant sache que vous êtes une oreille attentive. Il est important qu’il se sente en confiance pour raconter les bonnes comme les moins bonnes choses de sa journée. Les enfants ont une capacité à enfouir très rapidement leurs sentiments donc instaurez ce moment le plus tôt possible après la sortie de l’école ou une activité. PARDON. Présenter ses excuses permet de se libérer de ses émotions et repartir sur de bonnes bases. Instaurez cette relation de confiance avec votre enfant en commençant par lui demander pardon si vous avez commis une erreur. Vous l’aiderez à prendre l’habitude de s’excuser et à vivre le pardon comme quelque chose de positif. Inspirez-vous de ce que les parents de votre classe racontent sur Ma Share École pour lui montrer que vous vous intéressez à lui. Cela vous aidera également à instaurer un dialogue positif avec votre enfant, et éviter l’éternelle question « alors qu’as-tu fait aujourd’hui à l’école ? ». 2/ Privilégiez une valorisation de l’effort fourni plutôt que du résultat. Vous l’encouragerez ainsi à réaliser des choses qui pourraient lui sembler trop difficiles au premier abord. Si le résultat n’est pas à la hauteur de ses espérances, il aura au moins la fierté d’avoir essayé et mis toutes les chances de son côté pour y arriver. Par exemple, au lieu de systématiquement demander « as-tu eu des notes aujourd’hui ? », posez plutôt la question « qu’as-tu appris aujourd’hui ? ». Vous l’aiderez à percevoir les aspects positifs de sa journée et susciterez son envie de progresser. 3/ Instaurer une routine et un cadre de vie sécurisant dans votre vie de famille. Les enfants ont besoin de savoir ce qui va se passer après. Cela les rassure et les aide à mieux vivre chaque étape de la journée. Instaurer une routine quotidienne à la maison les aide également à mieux appréhender ce qu’ils peuvent ressentir comme étant une contrainte. Ma Share École vous a préparé une jolie petite BD à afficher dans le couloir, dans le frigo ou dans sa chambre. On découpe les cases pour les remettre dans l’ordre, on y ajoute les horaires et c’est parti pour des journées plus zen pour toute la famille ! 4/ L’importance d’expliquer. Rappelez-vous qu’en fonction de leur âge et de leur caractère, les comportements varient beaucoup d’un enfant à l’autre. A vous de donner à votre enfant les clés de ce que vous attendez de lui. Si par exemple, vous lui demandez de faire son lit le matin, expliquez-lui pourquoi c’est important. Et montrez-lui comment il peut faire. Ce geste quotidien sera alors perçu de façon positive par votre enfant, désireux de bien faire et de vous faire plaisir. Encourager, valoriser, féliciter, faire des compliments, voici les fondements de l’éducation positive. En adoptant un comportement positif à l’égard de votre enfant, ce dernier comprendra que ce sont les efforts et l’attitude positive qui sont valorisés. Vous instaurerez alors la pensée positive chez votre enfant qui verra son estime de soi se renforcer. Chez Ma Share École, nous pensons que nous avons tous intérêt à nous tirer vers le haut en partageant des informations sur nos enfants, en s’entraidant, en faisant des efforts pour connaître les autres parents et les apprécier à leur juste valeur. Nous pensons que le pouvoir de la gratitude vous entraine dans une vie plus jolie, plus souriante. Et vous, qu’en pensez-vous ?
Facebook Twitter Google LinkedIn Pinterest
astuces
Comment bien choisir votre sapin
vendredi 25 novembre
Le sapin, c'est le coeur de l'esprit de Noël. Il va accueillir nos chaussons, nos plus belles décorations et faire rêver nos enfants jusqu'à l'arrivée du Père Noël. Mais avant même de penser à sa décoration, il vous faut déjà le choisir et ce n'est plus évident, tant l'offre est variée. Alors comment choisir ? 1. Un vrai ou un faux ? Si vous avez envie de design et que votre budget vous le permet , vous pouvez choisir un modèle original en bois, en métal, à led, ils sont de plus en plus variés et de plus en plus beaux. Si vous souhaitez conserver votre sapin d’une année sur l’autre, vous pouvez adopter pour le confort d’un sapin artificiel, vous pourrez en trouver certains qui rivalisent avec les vrais. Nous on a une préférence pour le sapin naturel, il apporte une touche d'authenticité, de raffinement, les enfants l'adorent et il est plus écologique ! D'accord il faut le transporter pour l’amener jusqu’à chez soi. C'est une bonne occasion d'expliquer aux enfants qu'il ne s’agit pas de déforestation car ce sont des sapins issus de forêts cultivées par l’homme et exclusivement destinés à la fête de Noël. Il est 100% biodégradable, a grandi dans un environnement naturel et participe à favoriser l’écosystème. 2. Quelle variété choisir ? Si vous faites le choix d'un sapin naturel, vous hésiterez sans doute entre les deux variétés les plus répandues : - Le nordmann : Sapin dit haut de gamme, il a notre petite préférence car ses branches sont bien réparties pour accueillir notre jolie déco avec ses aiguilles souples et vertes . Et surtout, il supporte bien la chaleur des maisons et ne perd pas ses aiguilles ! L'inconvénient est son prix d'achat élevé car sa croissance est très lente dans la nature. - L'épicéa : Il a l'avantage d'être plus abordable car sa croissance est assez rapide en pépinières. Ses aiguilles sont très fines, piquantes et il dégage une agréable odeur de résine. Mais il perd très vite ses aiguilles alors achetez-le au dernier moment. Vous pourrez aussi trouver : - Le sapin noble aux aiguilles bleues, brillantes et souples. Il résiste à la chaleur ambiante, conserve ses aiguilles et dégage une bonne odeur de sapin. - Le sapin bleu aux aiguilles épaisses, bleu argenté et très piquantes. Il ne perd pas ses aiguilles et dégage une odeur de pin très agréable. - Le sapin floqué appelé sapin enneigé, le sapin naturel est recouvert d'une neige artificielle blanche ou d'autres coloris. Il s'agit en général d'une neige chimique ou d'un mélange de colle à l'eau et de fibres végétales ou de fibres textiles. Déjà moins naturel... 3. Prenez le plus touffu Vérifiez qu'il est bien touffu avec des branches bien réparties, qu'il ne tire pas vers le jaune, glissez votre main le long d'une branche pour voir si les aiguilles tombent, votre sapin doit être lourd. Ne le prenez pas trop grand, préférez un sapin adapté à votre espace en l'expliquant aux enfants. 4. Achetez votre sapin 15 jours avant Noël Et oui même si on est très pressé, mieux vaut ne pas l'acheter trop tôt pour éviter qu'il ne se déssèche trop vite. Evitez de le placer près d'une source de chaleur comme la cheminée ou le radiateur. 5. Pensez au sac à sapin Et placez le tronc du sapin coupé dans un seau de sable que vous pourrez arroser de temps en temps (environ une fois par semaine). Pour les sapins en conteneur, arrosez-les aussi régulièrement. Non seulement vous pouvez décorer le pied mais surtout une fois les fêtes terminées, il vous servira à emballer votre sapin. Préféré un sac vendu quelques euros dont une partie est reversée à une bonne cause. 6. Après Noël, que faire de son sapin ? Recyclez votre sapin de Noël. Soit vous l'avez acheté en pot dans une enseigne qui le reprend contre un bon d'achat ou bien vous allez pouvoir le replanter dans le jardin. Sinon vous déposerez votre sapin dans un lieu de recyclage. Il y a de plus en plus d'emplacements réservés à la récupération de sapins juste à coté de chez vous, regardez sur le site de votre mairie. Nos sapins serviront à la fertilisation des terres en étant transformés en paillage pour des parcs arborés. Nous vous souhaitons un joyeux moment avec votre arbre de Noël !
Facebook Twitter Google LinkedIn Pinterest
parents
Être un bon parent malgré des nuits trop courtes !
dimanche 20 novembre
Des nuits trop courtes, un sommeil souvent interrompu, et des réveils de plus en plus difficiles au fil de la semaine ? Bienvenue dans la vie de parent ! Le super héros des journées marathon, le super héro au travail et à la maison, c’est vous ! Mais parfois, il faut savoir tirer la sonnette d’alarme pour votre survie et celle de votre famille… Voici quelques conseils de Ma Share École pour vous aider à maintenir le cap ! 1/ Se coucher tôt Des nuits trop courtes à répétition sont souvent à l’origine d’une grande fatigue et de sautes d’humeur. Fixez-vous de dormir au minimum 7h. Lorsque les enfants sont couchés, même si vous êtes tenté de vous détendre devant un film ou une série, fixez-vous une heure limite pour éteindre et privilégiez la lecture aux écrans, plus reposante pour se détendre et trouver le sommeil. Venez retrouver nos conseils pour optimiser l’utilisation du téléphone. 2/ S’aérer dans la journée Accordez-vous un moment pour sortir pendant la journée pour respirer autre chose que l’air du bureau ou celui de la maison. Prenez le temps de marcher et de vous aérer. Il est important d’avoir eu une dose de lumière pour mieux s’endormir. 3/ Des repas sains et pris à heure fixe Une alimentation équilibrée est indispensable pour rester en forme. Privilégiez les légumes, fruits et féculents, et limitez les graisses et le sucre. Les repas sont des moments conviviaux, ne les sacrifiez pas. Ils vous aideront à rythmer votre journée et à vous maintenir en forme jusqu’au soir ! Tous les vendredis, Ma Share Ecole publie un menu de saison pour la semaine suivante avec la liste des courses à imprimer. Cette semaine, crème de chou-fleur au curry, quiche saumon épinards, et tagliatelles au citron. Miam ! 4/ Instaurer une routine à la maison pour toute la famille. Cela vous aidera à franchir chacune des étapes de votre journée. Les mêmes gestes répétés chaque jour rythmeront la journée de toute la famille et vous feront économiser beaucoup d’énergie ! Venez découvrir et imprimer le « bonjour le jour » et le « bonsoir le soir » que Ma Share École vous a préparé pour des journées plus zen pour toute la famille ! 5/ S’écouter et demander de l’aide Apprenez à vous écouter et à passer le relai. Votre conjoint, vos parents, vos amis…n’hésitez pas à les solliciter pour souffler quand vous en avez besoin pour recharger les batteries. Et si vous le pouvez, organisez-vous à plusieurs pour organiser les trajets, les activités du mercredi ou du we. Sur Ma Share École, les autres parents ont les mêmes problématiques que vous ! Et pourquoi pas solliciter l’aide des grands-frères et sœurs des familles de votre école pour venir garder vos enfants et et vous autoriser un diner ou un ciné ? Et puis, souriez, rigolez, apportez de la bonne humeur et de la bienveillance dans votre quotidien ! Chaque jour, le pouvoir de la gratitude vous entraine dans une vie plus jolie, plus souriante. C’est ce dont vous avez aussi besoin pour vous maintenir en forme, vous et votre famille. C’est ce que nous vous proposons avec Ma Share École, et devinez quoi...ça fonctionne !
Facebook Twitter Google LinkedIn Pinterest
parents
La baguette magique du parent relais
samedi 19 novembre
Le parent relais a maintenant une baguette magique pour pouvoir mener sa mission avec brio ! Avec sa baguette, il : • crée vraiment le lien entre les familles, l’équipe éducative et l’APE, • relaie l'info en temps réel aux parents de sa classe, • rend service rapidement au maitre / à la maitresse ou à l'école, • favorise l'implication de chacun, à sa façon, dans la vie scolaire de son enfant, • fluidifie les actions communes en lien avec l’équipe pédagogique et/ou l’APE, • ne dérange pas  les autres parents en envoyant 140 mails, • égaye le quotidien des parents et le sien ! Comment te servir de ta baguette magique ? Rien de plus facile avec Ma Share École ! 1. Télécharge l'appli, dis aux parents de ta classe de faire pareil et connectez-vous à la classe. C'est gratuit (et ça le restera), sécurisé et jamais relié aux réseaux sociaux. Tu peux inviter les autres parents avec les outils : clic ici. #iphone #android #faispasserlemot 2. Ajoute quelques mots à propos de toi dans l'annuaire de ta classe pour briser la glace. Idéal pour mieux se dire bonjour le matin. #annuaire #monprofil #àproposdemoi 3. Épingle les documents importants dans le fil de ta classe : horaires, emploi du temps, compte rendu... Idéal pour structurer. #classe #épingle 4. Relaie les messages en temps réel sans déranger les parents et sans envoyer de mails à rallonge ! La maitresse a besoin d'accompagnateurs pour une sortie, pour une activité, un rappel, une collecte? Idéal pour fédérer. #classe #partageruneinfo 5. Relaie une info urgente en ajoutant une notification par email. Un changement d'horaire, une absence, une alerte aux poux... Idéal pour prévenir. #classe #partageruneinfo #notifierparemail 6. Organise un diner entre parents ou un goûter dans la classe pour faire connaissance. Ajoute ton lien doodle sur le fil de classe, trouve la meilleure date et lance ton "Qui Apporte Quoi?". Fini le bricolage, idéal pour organiser. #classe #partageruneinfo #ajouterunlien 7. Besoin de faire un cadeau commun ou un achat groupé ? Fini de courir après les sous, dans les boites à idées l'outil cagnotte est facile à utiliser et favorise le commerce de proximité! Idéal pour festoyer. #boiteàidées #cadeaucommun #classe #ajouterunlien 8. Besoin d'inspiration ? Des jolies cartes pour souhaiter un joyeux noël aux maitresses, de jolies recettes de cuisine pour les goûters dans les classes, des idées de stand pour la fête de l'école, des solutions de financement pour un projet scolaire... Viens piocher dans nos boîtes à idées tout au long de l'année ! #boitesàidées #noël #classe #partageruneinfo Au fait sais-tu pourquoi le parent délégué a besoin d'une baguette magique ? Parce qu'il a en fait une sacré mission et que pour la mener à bien, c'est du boulot ! Le bricolage dans la transmission d'informations, trop d'infos ou pas assez d'infos empêche le lien social de se créer et rapidement ça mine tout le monde. Et pourtant il voulait vraiment bien faire cette année (et les autres parents aussi) !!! Et quel est le profil du parent délégué ? • aimer agir au service des enfants et des parents. • être à l’écoute de tous, ouvert au dialogue. • avoir un esprit d’apaisement. • s'intéresser à la vie de l’école et adhèrer à son projet éducatif. • avoir le sens de l’engagement. • respecter la confidentialité de ce qui peut lui être confié. Et voilà aussi ce qu'il ne fait pas ! • Voir la classe au travers de son propre enfant. • Servir d’intermédiaire entre le maitre ou la maitresse et un parent en cas de problème individuel. • Colporter les rumeurs, faire circuler des pétitions. • Avoir une attitude systématiquement critique. • Cristalliser les interrogations ou les soucis des parents. Parce que nous même nous avons été parents délégués, que nous connaissons et aimons ce rôle, nous avons eu envie de les aider dans la réalisation de leurs belles missions ! Alors si tu connais un parent délégué, n'hésite pas à lui faire passer cet article !
Facebook Twitter Google LinkedIn Pinterest
astuces
Dans la famille #jarretedecourir je voudrais...
vendredi 11 novembre
... LE MATIN Et si on essayait de démarrer la journée de manière un peu plus zen? Imaginez des matins fluides, où l’on démarrerait sa journée de bonne humeur, où l'on éviterait les mêmes phrases quotidiennes, le DEPÊCHE TOIIII, VIIIIIIITTTE...ON VA ÊTRE EN RETAAARD !! Les chaussures, les barrettes, les dents (oups pas le temps !), le manteau, le cartable. Pour peu qu'il y ait un papier à signer ou un truc qu'on devait ramener ou le sac de sport qu'on a oublié... et non, ce n’est pas encore cette fois qu’on ne courra pas ! Notre astuce : on vous propose une jolie petite BD à afficher dans le couloir, sur le frigo ou dans sa chambre. Et comme chaque maison a son organisation, on commence par découper les cases pour les remettre dans l'ordre. On y ajoute les heures à respecter. Et on fait ça avec le petit loup pour bien le mettre dans le coup ! Vous tentez ? Vous nous racontez ? TÉLÉCHARGER BONJOUR LE JOUR - VERSION FILLE TÉLÉCHARGER BONJOUR LE JOUR - VERSION GARÇON ... LE SOIR Et si on essayait de ralentir le rythme le soir ? Imaginez des soirs fluides, où l'on ne répéterait pas sans cesse les mêmes choses, où l'on éviterait le parcours du combattant avant d’aller se coucher… Les enfants ayant besoin d’appréhender chacune des étapes de leur journée pour se rassurer, on vous proposer de le faire de manière ludique avec la jolie petite BD du soir! Comme pour celle du matin, on commence par découper les cases pour les remettre dans l'ordre. On y ajoute les heures à respecter. Et on oublie pas d'impliquer son petit loup pour bien le mettre dans le coup ! Vous tentez ? Vous nous racontez ? TÉLÉCHARGER BONSOIR LE SOIR - VERSION FILLE TÉLÉCHARGER BONSOIR LE SOIR - VERSION GARÇON
Facebook Twitter Google LinkedIn Pinterest
parents
Lettre ouverte à mon smartphone
lundi 07 novembre
"Mon cher Smartphone, Nous passons beaucoup de temps toi & moi, Mais aujourd'hui il faut que je te parle. J'ai l'impression que notre relation est déséquilibrée. Chaque jour tu m'envoies voir des choses que je n'ai pas choisies, À des moments que je n'ai pas choisis, En faisant cela, tu me voles chaque jour un peu de ma vie, Pourtant tu es bien placé pour savoir que je cours déjà après le temps, Je ne vais pas me débarrasser de toi, j'en suis incapable, Je veux juste que tu m'aides à mieux vivre, pas le contraire, Je crois même que tu peux être un sacré allié, Et ensemble nous vivrons des jours plus heureux. Je te propose donc d'essayer quelque chose, Qui ne changera rien pour toi mais tellement pour moi, J'ai un peu peur d'essayer, de rater quelque chose, Mais j'entends ma famille déjà te remercier, Merci mon cher Smartphone." Pour réduire le nombre les perturbations trop fréquentes de mon rythme, de ma concentration et de ma to do liste : 1. Je change mes réglages : pour ne plus avoir de notifications, sauf les messages les plus urgents des personnes importantes pour moi. Je commence surtout par enlever les notifications pour les mails. 2. Je réorganise mon écran d’accueil : je n'y mets que le minimum d'applis ne vont pas m’embarquer là où je ne veux pas aller. Ex : le calendrier, la calculette, l'appareil photo, l'horloge, le GPS, le trafic... Je rentre et je ressors de l'appli dès que j'ai ce que je cherche. 3. Je réorganise mon second écran : je mets dans des dossiers les applis sur lesquelles je passe trop de temps sans impact positif sur ma to do liste. J'évite ainsi de cliquer sans arrêt sur l’icône lumineuse de l’appli. Je sais déjà que ce regain de liberté va être très bon, très vite. 4. Je t'écarte à table : pour mieux profiter des moments en famille. 5. La nuit je te mets en mode "ne pas déranger" ou en "mode avion" : pour mieux dormir je te mets sur "ne pas déranger" : je continue de recevoir mes sms, appels, mails et notifis mais en silence et surtout sans vibration. Pratique, je planifie à l'avance l'horaire pendant lequel je souhaite être au calme et les personnes autorisées à me déranger. Idéal pour préserver mon sommeil tout en ayant la garantie de recevoir un appel important. Sur iPhone, la fonction « appels répétés » permet même aux personnes que je ne connais pas de me joindre si deux appels se répètent en moins de trois minutes. Ou, solution plus radicale, je te mets en "mode avion" : mon réveil sonnera normalement (et ta batterie tient beaucoup plus longtemps) mais je deviens totalement injoignable. Ça coupe ma connexion réseau, le wi-fi, le Bluetooth. En repassant en mode normal, je récupère d'un coup tout mes sms, notifs et appels en absence. 6. Je privilégie des appli qui améliorent ma vie : celles qui me font gagner du temps (organisation), prendre soin de moi (sport, méditation) , qui me connectent aux personnes auxquelles je tiens vraiment (Ma Share École 😉 ). Merci encore mon cher Smartphone. Sur le même sujet : - Tristan Harris "Des millions d'heures sont juste volées à la vie des gens" (L'Obs - Rue 89) - Les appli utiles pour se désintoxiquer de son smartphone (Les Échos)
Facebook Twitter Google LinkedIn Pinterest
parents
Rentrée en vue ! #nouveaudépart
mercredi 02 novembre
Nous sommes devenues des familles galopantes. On court partout, tout le temps. Dans notre monde de plus en plus connecté, nous regardons la vie des autres, parfois du réveil jusqu’au milieu de la nuit. Et si on se servait d'un réseau social pour RA-LEN-TIR et se RAPPROCHER de l'ESSENTIEL : DE NOS ENFANTS ? Ce réseau : c'est Ma Share École. Pour nous faire gagner du temps. Pour réinvestir ce temps avec nos enfants. Et pour partager chaque jour des petits bonheurs en famille. Nos enfants sont dans la même école, quelle jolie raison de faire connaissance ! Avec Ma Share École : - contacte facilement les parents de ta classe et de ton école, - suis les infos postées par les parents de ta classe, bien rangées, faciles à trouver, - participe à la vie scolaire de ton enfant à ta façon, - utilise en toute confiance le réseau de l’école pour te faciliter la vie. Moins courir, moins râler 😉 , se dire bonjour le matin, être informé, ça parait tout petit, c’est gigantesque. On apporte plus de plaisir à son quotidien, pas demain, pas le mois prochain, pas quand on aura plus de temps ou quand les enfants seront grands ! On commence ensemble maintenant ! Et on se souhaite de belles et Share journées ! Chacun d'entre nous participe à sa façon. Certains sont timides, d'autres extravertis, certains sont très pressés, d'autres ont du temps, certains sont là, d'autres sont loin. Nous pouvons tous nous impliquer dans la vie de notre enfant, même à distance, même à n'importe quelle heure. Et terminé le bricolage dans la transmission d’information ! Lance-toi, tu feras plaisir aux autres parents et tu les inciteras à communiquer à leur tour ! C'est la force du partage, de l'entraide, de la communication, et de la gratitude. CONCRÉTEMENT ? Une sortie scolaire ? Mon enfant ne raconte pas beaucoup.. J'y étais, je vous raconte ! Lucas a mal écrit, c'est quel exercice pour demain ? Merci ! C'est l'exo 3 p.12 ! Chacun son tour ) Pauline a oublié son cahier. Qui peut poster la photo de la page 3 ? Merci ! Et hop là voilà ! Avec plaisir Louane est malade. Qui peut poster les devoirs ? Merci ! Les voilà et surtout bon rétablissement à Louane ! Nous partons en we, quelqu’un peut-il garder mon chien ? Oh oui on adorerait ! Nous habitons à côté : on partage les trajets ? Je peux faire les mardi et vendredis, vive le pédibus! Une jeune fille de confiance à me recommander ? Ma fille ainée serait ravie de garder tes enfants ! Je cherche une combinaison de ski en taille 6 ans J'ai ! Je te l’apporte tout à l’heure devant l’école ! Un café entre parents pour apprendre à se connaître ? Super idée !! Quelqu'un peut poster le menu de la cantine ? Je poste la photo demain matin en déposant Camille ! BOOSTE TA SHARE ÉCOLE ! 1. Télécharge l'appli Ma Share École pour te rapprocher de ton enfant. 2. Ajoute ta photo pour déclencher un vrai Bonjour demain matin entre parents ! 3. Invite les parents que tu connais. Chacun invite ses connaissances, ta classe et ton école vont vite se remplir. Je booste Ma Share École ! Nos enfants adorent car comment leur faire plus plaisir que de nous impliquer plus dans leur vie de tous les jours ! 1,2, 3, partage cet article !
Facebook Twitter Google LinkedIn Pinterest
parents
Réussir à motiver son enfant à l’école
vendredi 14 octobre
Nous avons tous envie de voir nos enfants s’épanouir à l’école, y être heureux, avoir des amis, et bien sûr, réussir. Il y a d’un côté la pression académique : les notes, le classement, les appréciations de l’enseignant, l’ambition que l’on a pour nos enfants. Et d’un autre côté, la pression sociale : il faut que mon enfant soit populaire, qu’il ait des amis. Ce comportement s’explique facilement car étant nous-même passés par la case école, nous projetons nos rêves et nos craintes sur nos propres enfants. Il faudrait que nos enfants puissent soit mieux réussir que nous, soit réussir au moins aussi bien que nous ! Nous vivons dès lors comme un drame personnel la réussite ou non de son enfant et ce dernier ressent cette appréhension comme une pression supplémentaire. Commençons par le commencement : pour donner toutes les chances à son enfant de réussir à l’école, et en plus, de s’y sentir bien, commençons par le motiver ! Comment ? Aidons-le à aimer aller à l’école, aimer apprendre, aimer réussir, et apprécier la vie sociale ! Voici quelques conseils pour vous aider à accompagner votre enfant tout au long de sa scolarité sans le stresser mais plutôt en boostant sa motivation. 1/ Veiller à ce que votre enfant ait un bon équilibre de vie L’ équilibre d’un enfant passe par le fait qu’il se sente rassuré. Il est important qu’il sente que le monde qui l’entoure n’est pas hostile et qu’auprès de vous, il peut trouver la sécurité dont il a besoin. Vous devez instaurer une certaine routine dans son quotidien. Cela aidera votre enfant à appréhender sa journée si les mêmes gestes sont répétés toujours au même moment. Ces routines lui permettront peu à peu d’affirmer son autonomie au fur et à mesure qu’il grandit. Voici notamment un tableau par âge pour savoir à quelle heure coucher son enfant. Veillez aussi à ce qu’il ait une alimentation équilibrée et que ses repas soit pris à heure fixe. Pour vous aider, Ma Share École publie un menu varié et équilibré pour la semaine suivante avec la liste des courses à imprimer. C’est ici, et c’est tous les vendredis ! 2/ Favoriser la communication à la maison Commencez par prendre le temps d’écouter votre enfant. Laissez-le s’exprimer pour essayer de déceler ce qui va ou ce qui ne va pas. Vous pouvez l’aider en le questionnant en douceur sur ce qui peut être une source d’anxiété. En découvrant les peurs de votre enfant, vous serez plus à même de le comprendre et donc de l’aider. Il doit sentir qu’il peut vous faire confiance, et que vous serez une oreille attentive à chaque fois qu’il en aura besoin. Vous pouvez aussi vous mettre à sa place, lui expliquer que c’est normal parfois de ressentir ces choses. Parlez-lui de choses que vous avez vécues pour dédramatiser la situation. Notre rôle de parent est avant tout de rassurer nos enfants tout en leur faisant accepter leurs inquiétudes et les aider à les surmonter. Et si vos emplois du temps le permettent, fixez un moment dans la journée, ou à défaut dans la semaine, pour réunir toute la famille et échanger sur des sujets variés. Il est important que ce moment soit convivial (à l’heure de l’apéro, ou d’un repas par exemple ?) pour que chaque membre de la famille s’y sente bien et ait envie de s’exprimer ! Pour favoriser la communication sur le sujet de la classe ou de l’école, appuyez-vous sur ce qui est dit entre les parents sur le fil de classe de Ma Share École (anecdotes sur la vie de la classe, sur ce que les parents doivent apporter, sur une poésie, une info sur une sortie scolaire, une réunion parents/prof, un menu de la cantine…) ! 3/ Montrer lui que vous avez confiance en lui N’oubliez pas de le valoriser et de souligner ses forces dès que vous le pouvez pour l’encourager et relativiser ses faiblesses. Une astuce pour l’aider à se motiver : privilégier une valorisation de l’effort fourni plutôt que du résultat. Vous l’encouragerez alors à vouloir réaliser des choses qui pourraient lui sembler trop difficiles au premier abord. Si le résultat n’est pas à la hauteur de ses espérances, il aura la fierté d’avoir essayé et d’avoir mis toutes les chances de son côté pour y arriver. Un résultat de multiplication faux ? Reprenez avec lui le calcul pour lui prouver qu’une partie de son raisonnement était juste ! Vous l’aiderez ainsi à accepter plus facilement ses échecs et à susciter son envie de persévérer et de progresser. 4/ Casser la frontière entre l’école et la maison Certains enfants vivent comme une punition le fait d’aller à l’école car ils ne s’y sentent pas assez impliqués. Vous avez un rôle à jouer ici : pour que l’école fasse partie intégrante de la vie de votre enfant, il est important que vous aussi y soyez impliqué. Montrez-lui que vous connaissez les autres parents de sa classe, invitez ses copains à déjeuner ou à venir jouer le we, allez parler à la maitresse régulièrement, apprenez les poésies en même temps que lui, participez activement à sa kermesse de l’école etc. Votre enfant aura ainsi le sentiment d’être moins seul et vous lui permettrez de vivre l’école non pas comme quelque chose qu’on lui impose mais comme partie intégrante de la vie de sa famille. L’annuaire avec les parents de la classe et leurs enfants (avec les photos pour ceux qui les ont ajoutées) ainsi que le fil de classe qui sont proposés sur Ma Share École, vous aident à repérer les autres familles, et à renforcer les liens. 5/ Susciter l’éveil de votre enfant Pour donner aux enfants le goût d’apprendre, donnez-leur le goût d’une vie dynamique ! L’école ne sera alors pas perçue comme une corvée mais comme le prolongement de ce qu’ils ont l’habitude de vivre à la maison. Pour les motiver, il faut les rendre plus actifs. Privilégiez la lecture aux écrans, accompagnez-les dans le suivi de l’actualité à la hauteur de ce qu’ils sont capables d’entendre, et discutez-en lors de vos moments de partage en famille. Prévoyez des projets pour le we, qu’ils soient culturels ou non, votre enfant appréciera la nouveauté. Sur Ma Share Culture nous vous proposons une sélection par âge de livres, apps, escapades, magazines, musiques… pour favoriser l’éveil et la curiosité de vos enfants ! 6/ Veillez à conserver une cohérence entre le rythme de la maison et celui de l’école Nous avons tendance à vouloir satisfaire les demandes immédiates de nos enfants pour les voir heureux. Malheureusement, ce principe du plaisir immédiat est souvent contradictoire avec ce qu’ils vivent à l’école, et certains enfants, habitués à obtenir tout ce qu’ils veulent trop rapidement, ne savent plus faire d’effort pour parvenir à leur but. A nous parents de garder une certaine cohérence entre ce que nous attendons d’eux à l’école, et l’éducation que nous adoptons. Il n’est pas question ici que la maison devienne le reflet de l’école, mais nous pouvons en tant que parent, aider nos enfants à la maison à acquérir une certaine discipline et le goût du travail bien fait par des tâches adaptées à leur âge. 7/ Maintenez des moments de plaisir Parce qu’il est important aussi de se détendre, autorisez-vous des moments de détente en famille ! Riez, riez beaucoup ! L’humour et le rire aideront vos enfants à se redonner du courage pour se sentir bien dans leur vie. Quelques idées pour vous aider : une bataille de coussins ? Une chaine de bisous à table ? Un diner déguisé ? Une séance de danse endiablée dans le salon ? Partagez vos meilleures idées sur vos fils de classe! Nous écrire et partager d’autres bonnes idées ? bonjour@mashareecole.com Une fois qu’on a dit et fait tout cela… que dire de plus ? Que tant mieux si votre enfant a de bonnes notes mais que si son niveau scolaire n’est pas à la hauteur de vos espérances, il pourra quand même s’en sortir. Que chaque enfant cultive ses propres talents mais que ceux-ci ne sont peut-être pas les mathématiques ou l’apprentissage des langues étrangères. Qu’il vous revient de détecter chez votre enfant ces talents, et qu’il compte sur vous pour gagner en estime de soi. Et que c’est parce que votre enfant se sentira valorisé qu’il se sentira encore plus aimé et qu’il puisera dans cet amour les ressources nécessaires à sa motivation !
Facebook Twitter Google LinkedIn Pinterest
jeu du jeudi
Cocktails de fleurs
jeudi 13 octobre
VOTRE ENFANT S'EN SOUVIENDRA LONGTEMPS ET VOUS AUSSI ! LE JEU EST FINI ! LES GAGNANTS ONT ÉTÉ CONTACTÉS PAR MAIL! MERCI À TOUS D'AVOIR PARTICIPÉ ET REJOUEZ AVEC NOUS JEUDI PROCHAIN A tout âge nos enfants aiment toucher, malaxer, sentir la terre, semer. Le contact avec la nature est un pur moment de bonheur à partager avec eux. Pas la peine d'avoir un grand jardin, un pot en terre peut bien faire l'affaire. Et en prime : - on révise le cycle de la nature, - on voit ses petits yeux s'émerveiller de janvier à juin lorsque, chaque jour, les couleurs, les tailles, les formes et les parfums se déclarent, - on embellit sa maison, sa classe, son école, - on croule sous les compliments des visiteurs, Génial ça tombe bien, c’est maintenant qu'il faut planter les bulbes d'automne (on est dans les temps, on a jusqu'en décembre). A GAGNER : DES COCKTAILS DE BULBES BALTUS Tulipes, narcisses, jacinthes, allium, crocus, jonquilles, amaryllis, renoncules...296 bulbes à gagner et à planter sans modération en bordure, en massifs, en pots. Vous aurez des fleurs de janvier à juin ! POUR PARTICIPER : Il vous suffit de répondre à cette question en laissant votre réponse ci-dessous avant le 20 octobre 2016 :« ET VOUS QUELLE EST VOTRE FLEUR PRÉFÉRÉE ? » Jeu gratuit sans obligation d’achat, ouvert uniquement en France et accessible sur le site www.mashareecole.com. Les gagnants seront tirés au sort. Vous pouvez retrouver les bulbes sur le site de Baltus, spécialiste du financement des sorties scolaires grâce à la vente de bulbes de fleurs.
Facebook Twitter Google LinkedIn Pinterest
parents
Financer des projets scolaires avec des fleurs
mardi 11 octobre
Aujourd'hui nous vous présentons une jolie façon de financer les projets et sorties scolaires des enfants avec Baltus, le spécialiste de la vente de bulbes de fleurs. Chez Ma Share École nous avons eu l'occasion de tester leurs bulbes à plusieurs reprises notamment à l'occasion de lots offerts pour les fêtes des écoles. Les retours de nos Share parents, des maitresses et des associations de parents d'élèves qui en ont bénéficiés ont été excellents. D'ailleurs notre prochain Jeu du Jeudi vous permettra de tenter votre chance pour recevoir de très beaux lots Baltus! 1. Pour qui ? Pour les parents d'élèves, les associations de parents d'élèves et/ou les écoles. 2. Comment ça marche ? Baltus propose des actions clés en main pour collecter des fonds à partir de la vente de bulbes de fleurs. Vous gagnez 40% sur le montant total de votre vente, dès le 1er € et sans condition. Baltus vous envoie des catalogues gratuits en 4 jours, vous les distribuez, récupérez des commandes individuelles sous 2 semaines. Vous passez une commande globale et vous serez livrées en 10 jours ouvrés. Satisfaction garantie, plus de 20.000 projets réalisés avec BaltusAction 3. Vos avantages avec Baltus : + de gain pour vos projets - 40% de bénéfice dès le 1er € sur toutes les actions Bulbes - Frais de port offerts une fois par saison. - Facile et rapide à organiser, tout est fourni, distribution simplifiée, classe par classe. - Aucun risque : pas d’avance d’argent, pas de stock. 4. Les actions de financement : la vente de bulbes d’automne et de printemps - 7 catalogues : 6, 19 et 87 produits à l’automne et au printemps. - Les actions d’automne : septembre à décembre. - Les actions de printemps : janvier à avril. En savoir plus sur les actions fleurs 5. Autres actions de financement : le Chocolat Baltus organise également la vente de chocolats pour Noël et Pâques. Dans la perspective de Noël, lancez votre action en octobre, les commandes devant être passées avant le 1er décembre. 44 produits et plus de choix pour toute la famille, des truffes, pralines, nougats, surprises... En savoir plus sur les actions chocolats Pour plus de renseignements : www.baltusaction.fr et contactez une équipe Baltus à votre service.
Facebook Twitter Google LinkedIn Pinterest
parents
Comment chasser le blues de la rentrée
vendredi 07 octobre
Un mois déjà que les vacances sont terminées, les enfants sont à l’école, on a repris notre routine et malgré toutes nos bonnes résolutions, on se sent mou, le cerveau au ralenti. Les vacances… on se surprend parfois à en rêver, un petit verre de rosé… la plage… la chaleur…les soirées prolongées… mais ça semble déjà si loin ! Il y a eu l’excitation de la rentrée !! On a retrouvé des amis à la sortie de l’école, on s’en est fait de nouveaux, les enfants étaient eux aussi excités, parfois un peu stressés, on était là pour les encourager, pour tout gérer, on se sentait l’âme d’un guerrier ! On s’est dit que cette année serait différente des autres : cette année, je refais des diners, cette année, je cuisine, cette année, je me remets au sport, et surtout, cette année, je vais au bout de mes projets ! Et est arrivé le mois d’octobre, une partie de sa liste de choses à faire est rayée mais il en reste tant d’autres... ce sera bientôt les vacances de la Toussaint, et puis très vite Noël, il faut déjà commencer à s’organiser… et on réalise que cette année encore, on ne pourra pas tout faire. Qu’entre les enfants, les devoirs du soir, la maison, les rdv, le boulot… les temps libres sont trop rares et qu’on n’est pas toujours bien organisé ! Heureusement, il est encore temps de se prendre en main avec des résolutions accessibles pour avoir le sentiment du devoir accompli ! C’est important dans la vie de parent. A défaut de pouvoir être un super héros au travail, un super héros à la maison, et en plus être le super héros des projets, essayons d’être un parent équilibré. Essayons d’avancer doucement et sereinement en ayant le sentiment du devoir bien fait et avec la volonté de vouloir toujours regarder devant. Se fixer des objectifs atteignables pour pouvoir à chaque pas faire le plein d’énergie, se sentir fier de soi, et avoir envie de continuer à marcher. Voici quelques idées pour vous aider : 1. On refait le plein de bouquins et DVD à regarder le soir et le WE Rien de pire que se retrouver le dimanche, épuisé d’avoir couru tout le WE, stressé par le lundi matin, sans même avoir une bonne lecture ou un bon film sous la main! Alors voici quelques idées : Films : - Tous les films de Xavier Dolan (Mommy, Laurence Anyways, Les amours imaginaires, J’ai tué ma mère) parce qu’il faut découvrir ce jeune prodige du cinéma. Parce qu’il arrive à faire passer ses émotions au travers de ses films modernes, beaux, innovants et passionnants ! - N’oublie jamais : parce que l’histoire d’amour est parfaite ! - Good morning England : parce que ce film complètement rock’n roll est une bouffée d’air frais et qu’on en ressort avec des chansons plein la tête ! - Shining : parce que c’est un chef d’œuvre du cinéma et qu’il fait partie de ceux qui procurent un effroi véritable… - La vie des autres parce que c’est un film bouleversant et captivant, qui nous dévoile un aspect parfois méconnu de la guerre froide. - Vertigo, parce que c’est du grand Hitchcock et du grand cinéma ! - Mustang : un véritable coup de cœur. On est plongé dans l’histoire de quatre sœurs dans la Turquie contemporaine. Livres : - Le dernier livre de Delphine de Vigan, D’après une histoire vraie : c’est un livre qu’on ne quitte pas, et qui nous trouble car l’auteure mêle les frontières entre fonction et réalité à la perfection ! - La biographie de Churchill écrite par Boris Johnson, parce qu’on y découvre toute l’énergie de Churchill, sa soif de gloire, de pouvoir, et d’enthousiasme. - La trilogie le Goût du bonheur (Gabrielle, Adélaïde, Florent), parce que cette saga familiale canadienne est une pure merveille… - La délicatesse de David Foenkinos : parce qu’on est transporté dans la fraicheur du roman et de l’intrigue amoureuse. - Les romans policiers de Camilla Läckberg : parce qu’elle nous tient en haleine jusqu’à la fin et qu’elle nous plonge dans l’univers de la petite ville côtière de Fjällbacka, en Suède avec des personnages attachants qui reviennent dans chacun de ses romains. Et on les partage sur Ma Share École pour en faire profiter d’autres parents et faire des échanges devant l’école ! 2. On cuisine malin et on profite à fonds des saisons avec les enfants ! Pour se réconcilier avec la cuisine et passer de bons moments aux fourneaux, lancez-vous dans de nouvelles recettes de saison qui feront le bonheur de votre famille et de vos amis ! Ma Share École vous aide en vous proposant chaque vendredi une liste de courses à faire tranquillement pendant le we avec un menu pour la semaine suivante. On opte pour des repas variés et équilibrés ! En prime, quelques idées de recettes pour vous aider. C'est sur Ma Share Assiette . 3. On s’offre quelques pauses pour retrouver ses copains ou découvrir de nouvelles têtes ! Parce que ça fait toujours du bien de prendre du temps pour ses amis, de rigoler et de parler de tout. Et aussi parfois, ça fait du bien de s’en faire de nouveaux et d’échanger sur des sujets variés ! Et pourquoi pas un café avec les parents de la classe ? Un post sur le fil de classe et le tour est joué ! 4. On organise un WE ou une semaine de vacances mais dans pas trop longtemps parce que c’est bon pour le moral de pouvoir y penser ! Une virée dans une capitale européenne, un we à la campagne en couple ou en famille pour se mettre au vert, quelques jours de marche pour se défouler ? Quelques idées ici d’escapades pour des WE en familles avec Ma Share Culture. Et si on a des animaux à garder, on a le réflexe Ma Share École ! Vous ferez sûrement un heureux parmi les enfants de l’école. 5. On fait de la place ! On ne veut plus voir les jouets cassés, les vêtements usés ou démodés, sans parler des papiers qui trainent partout... Alors pièce par pièce, on range ! On trie ses papiers, on jette en quantité, on met de côté les vêtements et jouets à donner, et on ne garde que l’essentiel. Ne conservez que ce que vous aimez pour avoir un sentiment de légèreté. Et on met sur Ma Share École : les vêtements, les jeux, les livres, les bottes de pluie… on fait des économies, on recycle, on rend service, et surtout on ne perd pas de temps, on profite du passage devant l’école pour se passer les affaires ! 6. On se trouve une nouvelle activité Quelque chose qui vous fera plaisir, quelque chose à laquelle vous pensez depuis longtemps, quelque chose que vous serez fier de raconter. Réservez pour cette activité une heure dans votre agenda et ne la loupez sous aucun prétexte ! Avec le temps que vous avez gagné en utilisant Ma Share École, vous pouvez enfin vous offrir ce moment rien que pour vous… Pourquoi pas un cours de chant parce que vous trouvez que vous avez une jolie voix mais chanter en public… surtout pas! Un cours de conversation anglaise parce que vous en avez marre d’être complexé à chaque fois que vous devez parler ? Un cours de yoga parce que même si vous ne vouliez pas faire comme tout le monde, vous êtes quand même très tenté ? Et surtout, on prend son temps… les 10 dernières années sont passées si vite que vous avez parfois du mal à vous en rappeler. Alors cette année, profitez de chaque instant. N’essayer pas de tout faire, vous n’y arriverez pas, mais profitez des moments passés avec un enfant, avec vos amis, avec votre famille. Quand vous cuisinez, ne pensez à rien d’autre. Quand vous ouvrez un livre, prévoyez du temps devant vous pour avoir le temps de vous y plonger. Quand vous aidez votre enfant à faire ses devoirs, rappelez-vous qu’il a besoin de vous et qu’il vous en sera reconnaissant toute sa vie. Lorsque vous voyez un ami, prenez le temps de l’écouter. Vous n’aurez alors peut-être plus si envie de faire une marche arrière ou un avance rapide pour retrouver votre verre de rosé !
Facebook Twitter Google LinkedIn Pinterest